Les trois bars casablancais mythiques où l'on aime refaire le monde | www.le360.ma

ع
bar casablancais
© Copyright : DR

Les trois bars casablancais mythiques où l'on aime refaire le monde

Par Leïla Driss le 02/08/2018 à 20h28

En matière de sorties, Casablanca ne rime pas seulement avec les nouveaux endroits branchés où il convient d’afficher son statut social dans son dress code. Fort heureusement, certains endroits bien connus des vrais Casaouis existent encore pour faire vivre l’âme de Casablanca.

aA

Le bar Longchamp

 

 

 

 

 

bar longchamp
© Copyright : DR

 

 

 

 

Niché au cœur du CIL, invisible au premier abord, le bar Longchamp se cache derrière un mur de végétation. Une grande pergola, du mobilier en plastique, des nappes en papier et à l’intérieur un comptoir à l’ancienne où s’attablent les habitués, les yeux rivés sur l’écran qui diffuse le match de foot en cours… Ici, on fait dans la simplicité la plus totale. Les habitués constituant la majeure partie de la clientèle, on ne propose donc pas de cartes. Une fois installé, on commande, «comme d’habitude», une maâlouma, la spécialité de l’endroit et le vendredi un couscous.

Côté clientèle, et c’est bien là le charme de l’endroit, on voit défiler le tout Casa. Retraités, femmes actives et pressées, groupes d’amis, familles, des plus tradis aux plus modernes. Une mixité sociale qu’on ne trouve que dans ce genre d’endroits.

 

Rue d'Ifrane, CIL.

05 22 36 06 99

 

 

La Cigale

 

 

 

 

Bar la cigale
© Copyright : DR

 

 

 

 

Ouvert depuis 1914, c’est l’un des plus vieux bars casablancais. On entre dans cette institution en franchissant un rideau de perles à l’ancienne et on atterrit dans un monde hors du temps. Ici aussi, la clientèle est un joyeux mix. Attablés côte à côté, écrivains, artistes, journalistes, anciens du quartier… On y va pour l’atmosphère unique de l’endroit, les brèves de comptoir dont on raffole et le couscous du vendredi unique en son genre parce que gratuit, à l’exception de la boisson alcoolisée ou pas qui l’accompagne.

 

10, boulevard Brahim Roudani, Sidi Belyout

05 22 27 69 85

 

 

Le café La Presse

 

 

 

 

café de la presse
© Copyright : DR

 

 

 

 

 

Dans ce bar, on aime refaire le monde depuis les années 30. Ici, artistes, intellectuels en tout genre et surtout journalistes ont leurs petites habitudes. Ouvert en 1938, le café La Presse a gardé son cachet d’antan et sa carte qui met toujours à l’honneur la cuisine française. Ici on déjeune sur le pouce quand on sort du boulot ou en formule afterwork entre amis pour des prix très abordables. Au bar, les habitués sirotent leur verre, tandis qu’à table on déguste les spécialités de l’endroit des grillades de viandes et poisson, en passant par les fritures, les moules, mais aussi côté spécialités françaises, les tripes à la provençale, la tête de veau ravigote ou le pâté.

Amateurs d’endroits bling-bling et m’as-tu-vu s’abstenir.

 

362, boulevard Brahim Roudani

05 22 25 05 43