Quand un défilé de mode vient en aide aux orphelins du Maroc | www.le360.ma

ع
Oriental Fashion Show
© Copyright : DR

Quand un défilé de mode vient en aide aux orphelins du Maroc

Par Leïla Driss le 09/09/2018 à 11h56

La 26e édition de l’Oriental fashion show se déroulera les 21 et 22 septembre, à Marrakech, dans le plus beau des palaces marocains, le Royal Mansour. A cette occasion, toutes les recettes de l’évènement seront reversées à l’association «Les enfants Dar Bouidar».

aA

Pour la seconde fois depuis sa création, l’Oriental fashion show, le défilé international qui rend hommage aux splendeurs de l’Orient, se déroulera au Royal Mansour, à Marrakech.

 

 

Pendant deux jours, matières nobles et étoffes précieuses feront écho à la beauté des zelliges, du bois sculpté, du bronze ciselé, des plâtres finement sculptés en dentelle pour offrir aux invités de l’Oriental fashion show une expérience sans pareille.

 

Au cœur de la mode, la cause des enfants

Une fois n’est pas coutume et parce que l’Oriental fashion show considère la mode comme un vecteur de rapprochement des cultures mais aussi des êtres humains, l’évènement profitera de son escale marrakchie pour promouvoir une association marocaine. Les lumières du podium seront ainsi braquées pour l’occasion sur l’association «Les enfants Dar Bouidar», installée à Marrakech, et qui œuvre pour venir en aide aux orphelins.

 

Pour soutenir le travail colossal de Hansjörg Huber, fondateur de cette association qui a pour projet de créer des villages d’accueil pour les orphelins à travers le Maroc, un diner de gala sera organisé à la suite du défilé. Les fonds récoltés grâce à la vente des places seront intégralement reversés aux «Enfants Dar Bouidar».

 

 

A propos de l’association « Les enfants de Dar Bouidar »

C’est à l’occasion d’une visite dans un orphelinat de guerre en Suisse, il y a 50 ans, que Hansjörg Huber décide de corriger, à sa manière et avec ses moyens, l’injustice sociale qu’il ressentit ce jour-là.

 

Ce rêve, ce n’est pas en Suisse qu’il l’accomplira mais au Maroc, son pays d’adoption depuis 10 ans.

 

Son projet débute avec la construction d’un premier village, créé avec ses propres deniers. « Avec ce premier village, je tenais à construire un phare pour montrer à toute l'humanité que ces enfants abandonnés ont les mêmes droits d'accès à l'éducation et au savoir que tous les enfants et qu'ils ont les mêmes chances de réussite que vous et moi, malgré le fait que la chance leur a tourné le dos avant même qu'ils viennent au monde» explique Hansjörg Huber.

 

Et parce qu’un toit ne suffit pas, le bienfaiteur de ces enfants à qui la vie n’a pas souri à la naissance s’est également mis un point d’honneur à leur apporter des valeurs éducatives fortes. Les enfants apprennent ainsi, dans le cadre d’un programme scolaire, quatre langues de base (l'arabe, le berbère, le français et l'anglais), des valeurs religieuses et philosophiques, la pratique de la musique, le sport… Autant d’activités réalisées grâce à l’implication des parrains et marraines de ces enfants qui deviendront demain, des citoyens fiers et forts. Ce premier village sera amené à être dupliqué à travers le Maroc grâce aux financements de personnes sensibles au projet et en quête de sens.

 

L’Oriental fashion show: la genèse

Evènement phare de l’association «Route de la soie et d’Al Andalus», qui a pour but premier de valoriser un art de vivre, un savoir-être s’inscrivant dans un patrimoine universel, l’OFS a été créé par la Marocaine Hind Joudar, en 2004. Basé à Paris, sa ville d’origine, cet événement qui a gagné ses lettres de leader de la mode orientale sillonne le monde et les hauts lieux de la mode à fort potentiel médiatique.

 

Paris, Londres, Doha, Koweït, Marrakech, Moscou, Istanbul, Almaty (Kazakhstan), Samarcande (Ouzbékistan)… L’Oriental fashion show ne connaît pas de frontières et multiplie les escales, à la recherche d’une histoire commune. Véritables symboles, les villes choisies par l’événement à travers le monde sont autant de relais stratégiques et de chemins menant au développement d’une nouvelle économie, et dans ce sens d’une forme de cohésion sociale.

 

Un tour du monde qui dure depuis plus de 14 ans afin de faire découvrir, ou redécouvrir, une culture orientale commune à plusieurs pays qui partagent le même credo: valoriser cette culture à travers l’art et la mode.

 

Pour plus d’informations sur l’association Les Enfants de Dar Bouidar :

+212 (0) 661 298 493

https://atlas-children.org/fr/

Pour réserver une place pour le défilé et le dîner de gala : [email protected]