Success story: Youssef Lahlou, le chapelier marocain des New-Yorkais | www.le360.ma

ع
Youssef Lahlou

Le modiste marocain Youssef Lahlou.

© Copyright : DR

Success story: Youssef Lahlou, le chapelier marocain des New-Yorkais

Par Zineb Ibnouzahir le 20/02/2018 à 21h23

Youssef Lahlou est un artiste. L’un de ceux que rien n’arrête et qui, portés par leur art, sont prêts à relever tous les défis. Avec sa propre marque de chapeaux, il est en passe de faire tourner les têtes des plus grosses stars américaines.

aA

Né à Casablanca dans une famille de commerçants de prêt-à-porter, il gagne New York en 2010 pour y poursuivre des études cinématographiques à la School of Visual Arts. Il réalise un premier court-métrage en 2013, The Nappecloth, et après une expérience dans l’univers de la publicité, il se découvre une passion pour la mode et plus particulièrement pour les chapeaux.

 

 

Blue cranium @ducdubois #details #NYFW

Une publication partagée par Youssef Lahlou (@yousseflahlou__) le

 

 

La tête dans les étoiles

 

Sa carrière de chapelier, il la débute d’abord dans les ateliers de fabricants de la place new-yorkaise avant de décider de fonder sa propre marque, en janvier 2017.

 

Fortement marqué par le créateur Alexander McQueen, il tire aussi une source d’inspiration constante dans son origine casablancaise. Bien décidé à apporter une touche rock à un accessoire parfois considéré vieillot, il combine avec brio les techniques artisanales à une vision moderne, innovante et cinématographique de la mode.  Le résultat? Des chapeaux d’une originalité sans pareille qui font littéralement tourner les têtes.

 

 

Sa première collection se compose de trois modèles d’ores et déjà iconiques. Le «24k boa» se distingue par  une calotte autour de laquelle s’enroule un serpent à tête dorée. Le «Lava»  évoque quant à lui du métal en fusion et enfin, le modèle  « Cranium », arbore une  tête de mort qui n’est pas sans rappeler le pavillon noir des pirates.

 

Chaque chapeau est un modèle unique qui nécessite jusqu’à 12 mois de fabrication avec des prix qui débutent à 85$.

 

Toujours plus haut, toujours plus loin

 

Son rêve: voir ses créations portées par Pharrell Williams ou encore Lady Gaga et élargir ses collections aux chaussures, aux sacs et pourquoi pas aux meubles. Un rêve qui n’est pas loin de concrétiser, le modiste ayant été repéré par B. Akerlund, la styliste suédoise de Beyoncé, Madonna et Lady Gaga. Le coup de cœur de la styliste a été tel que Youssef Lahlou a été invité à exposer ses chapeaux lors d’une exposition organisée en été 2017, à «The Residency», haut-lieu de la mode à Los Angeles, au côté de B. Akerlund.

 

www.yousseflahlou.com.