Affaire Bouachrine: les journalistes s’indignent contre les propos «irresponsables» de Ziane | www.le360.ma

ع
cover video- Teaser les élections législatives Mohammed Ziane 2016
© Copyright : Le360

Affaire Bouachrine: les journalistes s’indignent contre les propos «irresponsables» de Ziane

Par Abdelkader El-Aine le 07/06/2018 à 21h04 (mise à jour le 07/06/2018 à 21h16)

Les sorties tonitruantes de l’avocat Mohamed Ziane et son acharnement contre les journalistes en usant de langage qui frise la vulgarité ont irrité plus d’un. Le SNPM est monté au créneau.

aA

Il y a de fortes chances que les «Zianiyates» restent dans les annales de la justice marocaine. Immortalisées par des vidéos largement diffusées sur la Toile, les sorties du bâtonnier Mohamed Ziane lors du procès de Taoufik Bouâchrine font rougir. C’est que l’homme ne fait pas dans la dentelle et n’hésite pas à balancer des gros mots à tout bout de champs.

 

Dans sa ligne de mire, en plus des avocats de la partie adverse de son client, les journalistes.

 

Lundi 4 juin à la Cour d’appel de Casablanca, Me Ziane a poussé trop loin le bouchon de la provocation en disant aux journalistes: «Allez, filmer les c… de vos mères». 

 

Affaire Bouachrine: la réponse de la DGSN à Mohamed Ziane 

 

Devant cette énième incartade, le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) section de Casablanca a reçu une plainte de journalistes s’indignant de comportement «immoral».

 

«Face à l’insistance du bâtonnier Ziane à proférer des insultes à l’encontre des journalistes, et vu l’indignation que ce comportement, indigne d’un avocat, voire d’un bâtonnier, a suscitée non seulement de la part des journalistes mais aussi des avocats ayant assisté à la scène, nous exprimons notre rejet de ce genre de comportement qui ne respecte pas l’esprit du communiqué commun du barreau de Casablanca à l’issue d’une réunion à laquelle ont assisté d’anciens bâtonniers et le président de l’association des barreaux du Maroc», souligne le communiqué du syndicat.

 

 Bill Cosby, Bouachrine, Ziane et les autres

 

Et de lancer un appel à l’association des barreaux du Maroc et le barreau de Rabat afin d’assumer leurs responsabilités en recadrant leurs membres afin d’éviter pareil comportement «indécent».