Le rétablissement du service militaire obligatoire au Maroc fait polémique en Belgique | www.le360.ma

ع
Militaires marocains
© Copyright : DR

Le rétablissement du service militaire obligatoire au Maroc fait polémique en Belgique

Par M'Hamed Hamrouch le 23/08/2018 à 13h24 (mise à jour le 23/08/2018 à 18h20)

Réagissant au projet de loi adopté en conseils de gouvernement et des ministres, lundi 20 août, concernant le rétablissement du service militaire obligatoire au Maroc, un journal belge s’interroge si ce projet ne concernerait pas aussi les jeunes Belgo-Marocains. Détails.

aA

L’intérêt suscité par la décision du Maroc de rétablir le service militaire obligatoire prend une ampleur telle que la question semble désormais dépasser les frontières du Royaume. C’est en tout cas ce qui ressort  de cet article consacré à la question par le journal belge "L’Écho", paru ce jeudi 23 aout sous ce titre interrogateur: «Les jeunes Belgo-Marocains devront-ils faire leur service militaire au Maroc?».

 

Dans cet article, le journal belge estime que "même si la mesure n’est pas tout à fait claire, les jeunes Belgo-Marocains sont concernés". "Rien (dans le projet de loi marocain) ne mentionne les cas de double nationalité ou les naissances à l’étranger", observe le quotidien belge d'information en continu, notant que "dès lors, tous les enfants de Marocains considérés comme Marocains par le Royaume sont concernés".

 

Entrée en vigueur, âge, durée…le nouveau service militaire au Maroc en cinq points

 

En effet, la loi marocaine stipule qu’un Marocain reste Marocain à vie, et ne peut jamais renoncer à sa nationalité sous quelque circonstance que ce soit.

 

Mais pour l’heure, rien ne précise que les Marocains, ayant une autre nationalité, le cas échéant celle du royaume de Belgique, sont concernés par le service militaire obligatoire. Les Belgo-Marocains "pourraient être exemptés si à l’avenir, le Conseil des ministres affine son projet de loi, en y ajoutant des précisions réglementaires", estime "l’Echo" belge.

 

Commentant la décision marocaine souveraine, le même journal estime que "l'objectif est de promouvoir le patriotisme chez les jeunes, avec comme cadre la corrélation entre les droits et les devoirs de la citoyenneté".