Presse électronique: la mise en garde de Laâraj | www.le360.ma

ع
Presse électronique
© Copyright : DR

Presse électronique: la mise en garde de Laâraj

Par Le360 (avec MAP) le 24/11/2018 à 18h39

Le département de Mohamed Laâraj a adressé une mise en garde aux journaux électroniques n'ayant pas déclaré leur publication dans les délais légaux. Leur parution ne se poursuivra qu'après accomplissement des formalités requises. Explications.

aA

La parution des journaux électroniques n'ayant pas fait l'objet de déclaration de leur publication dans les délais légaux, conformément à la loi de la presse et de l'édition, ne pourra se poursuivre qu'après accomplissement des modalités requises, a indiqué le ministère de la Culture et de la communication -Département de la Communication dans un communiqué.

 

Compte tenu des dispositions de l'article 24 de la même loi, notamment le deuxième paragraphe, la parution des journaux électroniques ne pourra se poursuivre qu'après l'accomplissement des formalités prévues par l'article 21, a précisé le communiqué, ajoutant que le ministère appelle l'ensemble des journaux électroniques n'ayant pas accompli ces formalités à appliquer les dispositions de l'article 24 de la loi. 

 

Taxe d'écran: annonceurs, régies, éditeurs et médias électroniques ne décolèrent pas

 

Adressé aux propriétaires des journaux électroniques ainsi qu'aux hébergeurs et prestataires de services de la presse électronique, le communiqué a rappelé les dispositions de la loi relatives à l'obligation de déclarer la publication de tout journal électronique dans les délais légaux et à l'octroi de l'attestation de dépôt, et ce conformément aux dispositions du troisième chapitre de la loi 88.13 concernant la déclaration préalable et les indications obligatoires y afférentes, notant que la liberté des services de la presse électronique est garantie.

 

Selon le ministère, ces mesures s'inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions de ladite loi, notamment celles relatives aux services de la presse électronique, et dans un souci de garantir les conditions de l'exercice de la presse et de préserver les droits des journalistes ainsi que ceux des établissements de presse, outre le droit des citoyens à une presse responsable et professionnelle.