Quand l'APS se fend d'une «correspondance» du haut du mont Kilimandjaro! | www.le360.ma

ع
aps

Une agence qui, à l'instar du régime qu'elle défend, ne craint plus le ridicule.

© Copyright : dr

Quand l'APS se fend d'une «correspondance» du haut du mont Kilimandjaro!

Par M'Hamed Hamrouch le 22/09/2017 à 14h30 (mise à jour le 22/09/2017 à 14h51)

Pour marquer le début de la nouvelle année musulmane 1439, qui coïncide avec ce vendredi 1er Moharem, l'Agence de presse algérienne nous gratifie d'une correspondance providentielle du haut du pays de Kilimandjaro, la Tanzanie. Problème: son correspondant a oublié d'actionner son parachute!

aA

Approchez, mesdames et messieurs: il se passe quelque chose d'exceptionnel à l'Agence de presse algérienne. Et c'est en ce vendredi 22 septembre, qui coïncide avec "Fatih Moharem" et donc le début de la nouvelle année hégirienne, 1439, que cela s'est produit. On ne remercie jamais assez notre consoeur algérienne de donner du grain à moudre en ce jour férié. Tenez, une correspondance à partir de Dar-Essalam, capitale économique de la Tanzanie qui abrite l'un des plus hauts et plus beaux monts de la planète, le Kilimandjaro!

 

Non, il ne s'agit pas de présentation des "voeux" du nouvel An musulman. Vous n'êtes pas sans savoir le "Bien" que l'APS pense du Maroc et des Marocains. La correspondance de l'APS n'a pas parcouru 6147 kilomètres, -distance qui sépare le Mont Kilimandjaro du mont Toubkal-, pour rien! Elle aurait pu le faire à partir de Rabat, où elle a pignon sur rue. Alors, quid de cette correspondance?

 

Sahara: quand l'APS annonce une «rencontre officielle» entre le médiateur Köhler et une délégation du Polisario

 

Tenez: "Le Comité tanzanien de solidarité avec le peuple sahraoui a dénoncé la décision marocaine de transférer de façon abusive et sans avis préalable des prisionniers politiques sahraouis du groupe de Gdeïm Izik et leur dispersion dans plusieurs prisons marocaines", a-t-elle klaxonné.

 

Le Polisario pleurniche dans les bras de l’APS

 

Paraît-il, il va falloir en penser quelque chose. Or, il y a de quoi tomber du ciel: qu'un "Comité tanzanien", aussi loin du Maroc que la terre des étoiles!, puisse s'intéresser à ce qui se passe dans nos prisons, le cas échéant celle d'El Arjaat, à Salé! Mais plus curieux encore, est que ledit comité, dont même les Tanzaniens ignorent probablement l'existence, puisse avoir "les honneurs" d'une APS qui a pourtant mieux à rapporter que les ragots d'entités bidons: la crise inédite qui secoue l'Algérie à tous les niveaux de son dysfonctionnement: politique (vacance du pouvoir), économique et financière (bonjour l'endettement extérieur!), social (explosion  imminente)...

 

L'APS, pas plus que le régime dont elle est à la botte, semble n'en avoir cure. Grand (bien) leur en fasse. Mais que cette agence développe une fixation pathologique sur le Maroc, au point de tenir le crachoir à des foutaises comme celle qu'elle nous sert ci-haut, cela devient caricatural. A l'image d'un régime qui ne craint plus le ridicule.

 

Vos réactions