Tourisme: les atouts de Marrakech passés en revue par «The New York Times» | www.le360.ma

ع
Marrakech tourisme
© Copyright : DR

Tourisme: les atouts de Marrakech passés en revue par «The New York Times»

Par Le360 (avec MAP) le 30/08/2018 à 13h09

Le quotidien américain à grand tirage, «The New York Times», passe en revue, dans son édition de mercredi, les efforts déployés et les projets immobiliers haut de gamme en cours à Marrakech, destinés à consacrer la Cité ocre comme destination mondiale du tourisme de luxe.

aA

Dans un article sous le tire: "Un boom de l'immobilier pour attirer les visiteurs dans la 'Cité Ocre' du Maroc", le quotidien écrit qu'alors que de plus en plus de touristes affluent au Maroc, Marrakech se réinvente avec des hôtels de luxe et des centres de villégiature pour attirer sa part de visiteurs.

 

Plus de 11 millions de personnes ont visité le Maroc en 2017, soit une augmentation de 10% par rapport à l'année précédente, rapporte le journal, citant le ministère marocain du Tourisme, précisant que le nombre de visiteurs américains a augmenté à un rythme encore plus rapide. L'année dernière, plus de 254.000 Américains ont visité le pays, en hausse de 29% par rapport à 2016 et de 81% par rapport à 2012.

 

Marrakech a longtemps été un échappatoire du week-end pour les Marocains de Casablanca et de Rabat, mais un afflux de visiteurs internationaux a aidé à stimuler le boom de la construction haut de gamme et à attirer l'attention mondiale sur la "Cité Ocre", écrit le quotidien international aux 4 millions d'abonnés, rappelant que début août, la chanteuse Madonna a fêté son 60e anniversaire à Marrakech et documenté cet événement sur Twitter. 

Tourisme: le Maroc dans le Top 5 des destinations africaines

 

"L'un des principaux défis du secteur du tourisme à Marrakech est d'augmenter la durée du séjour", actuellement de 3 jours en moyenne, a déclaré au journal Alexis Reynaud, responsable éditorial au sein du cabinet de conseil Oxford Business Group, ajoutant que "les nouveaux hôtels et centres de villégiature haut de gamme commencent à offrir beaucoup plus qu'un simple hébergement de luxe pour encourager les gens à rester plus longtemps".

 

En tête de ce peloton se trouve, le "M Avenue", un projet polyvalent de 100 millions de dollars connu sous le nom de Garden Avenue, puisqu'il comprendra plus de 10.000 m2 jardins et d'espaces paysagers, ainsi que plus de 17.000 m2 de boutiques, de restaurants, de cafés et de galeries, tandis que l'hébergement comprendra un hôtel de 168 chambres du groupe portugais Pestana et 88 résidences privées du Four Seasons, relève le quotidien new-yorkais. "Nous essayons de créer un nouveau centre-ville", a déclaré au journal Nabil Slitine, directeur général de M Avenue Development, notant que l'ouverture de ce projet est prévue pour 2019. 

 

Tourisme: Marrakech et Agadir concentrent 60% des nuitée

 

À proximité, ajoute le quotidien, un hôtel "W" est en construction, un hôtel "Ritz-Carlton" devrait ouvrir ses portes en 2022 et un hôtel "Park Hyatt" sera construit dans le cadre d'un complexe de golf et de commerce urbain de 450 millions de dollars connu sous le nom de "Marrakech Golf City".

 

Le journal souligne que le gouvernement a déployé de gros efforts pour promouvoir le pays et Marrakech en particulier, en procédant notamment à la modernisation des infrastructures, y compris la construction d'une nouvelle gare centrale en 2008, ajoutant qu'un nouveau terminal a été ajouté fin 2016 à l'aéroport international de Marrakech.

 

Les visiteurs d'affaires sont également de plus en plus nombreux, grâce à l'organisation de plus de conférences internationales telles que la COP22 en 2016, relève la publication, ajoutant que l'assouplissement de la réglementation des visas pour certains pays a également renforcé le tourisme, comme pour la Chine, dont les ressortissants ont été exemptés de visa en juin 2016. En 2017, 118.000 visiteurs sont venus de Chine, soit une hausse de 1 022% par rapport à 2015.

 

Madonna: "Merci, Maroc"

 

Marrakech s'impose également comme une destination d’art contemporain, souligne le quotidien, en passant en revue les différentes structures muséales qui y sont créées, comment le musée Yves Saint Laurent qui a ouvert ses portes près de l’une des anciennes résidences du designer de mode près du jardin Majorelle.

 

"Les musées et l'art haut de gamme contribuent à attirer les voyageurs les plus riches", a estimé M. Reynaud, ajoutant que "les touristes peuvent visiter des galeries et acheter de l’art à des prix raisonnables par rapport à Londres, New York et Paris".