“Zwaj El Waqt”: Ali'N répond à la polémique sur les témoignages “bidouillés” | www.le360.ma

ع
Laila Marrakchi

Laïla Marrakchi, réalisatrice et scénariste.

© Copyright : DR

“Zwaj El Waqt”: Ali'N répond à la polémique sur les témoignages “bidouillés”

Par Qods Chabaa le 06/04/2017 à 11h25 (mise à jour le 06/04/2017 à 11h46)

“Zwaj El Waqt”, le documentaire de Leila Marrakchi diffusé dimanche dernier sur 2M fait couler beaucoup d'encre. Objet de la polémique: l'utilisation de présumés faux témoignages. La société de production Ali'N réagit.

aA

Le documentaire de Leila Marrakchi “Zwaj El Waqt” épisode de l’émission Des histoires et des hommes diffusé dimanche soir sur 2M continue de provoquer des réactions.

 

Après la polémique sur le contenu, voici venue une seconde polémique en moins d'une semaine, sur la forme cette fois-ci. C'en est trop pour la société de production Ali'N dirigée par Nabil Ayouch qui a produit le documentaire pour le compte de la deuxième chaîne et qui a décidé de sortir de son silence.

 

Il y a quelques jours, un jeune homme a en effet déclaré à visage découvert face à la caméra d’un journal électronique de la place avoir été payé pour jouer son rôle. Cette information a apporté de l'eau au moulin à tous ceux qui ont descendu en flammes ce documentaire jugé «immoral» à cause des propos tenus par tous les protagonistes sur l’amour d’aujourd’hui et toutes ses contraintes.

 


Dans un communiqué diffusé dans la nuit du mercredi 5 avril, Ali'N production dément toutes les accusations de “bidouillage” et loue le professionnalisme de l’équipe qui a travaillé sur ce documentaire. «Nous tenons à souligner que la production de ce documentaire s’est déroulée le plus normalement du monde, en respectant toutes les règles éthiques de notre métier et de notre société de production réputée pour son professionnalisme», précise le communiqué. Et d’ajouter: «Cette information selon laquelle ce témoin a touché une indemnité de 1000 dirhams est fausse».

 


Ali'N production souhaite tourner la page sur cette polémique en déclarant dans son communiqué que le jeune homme en question s’est rendu hier mercredi, au siège de la société accompagné de ses parents pour s’excuser. «Ce jeune homme est venu nous voir pour nous expliquer qu’il a tenu ses propos sous la pression de menaces de la part de certains individus». Affaire à suivre.
 

Vos réactions