Argentine: le sénat rejette la légalisation de l'IVG | www.le360.ma

ع
sénat
© Copyright : DR

Argentine: le sénat rejette la légalisation de l'IVG

Par Le360 (AFP) le 09/08/2018 à 15h08 (mise à jour le 09/08/2018 à 15h30)

Les sénateurs argentins ont rejeté, jeudi 9 août, le projet de loi ouvrant le droit à l'avortement. Trente-huit sénateurs ont dit "non" au texte prévoyant l'interruption volontaire de grossesse (IVG) pendant les 14 premières semaines de grossesse.

aA

Après son adoption par les députés, les sénateurs argentins ont rejeté, jeudi 9 août, le projet de loi ouvrant le droit à l'avortement. Trente-huit sénateurs ont dit "non" au texte prévoyant l'interruption volontaire de grossesse (IVG) pendant les 14 premières semaines de grossesse, 31 ont voté en faveur et deux se sont abstenus, selon les résultats officiels. Le projet de loi avait été adopté de justesse par les députés le 14 juin (129 voix pour, 125 contre).

 

Le vote a été accueilli par des feux d'artifice et des cris de joie parmi les militants anti-IVG rassemblés à Buenos Aires devant le Congrès, où se déroulaient les débats. 

Les Marocains rejettent l’avortement en bloc

 

À l'autre extrémité de la place, les mines étaient dépitées, les larmes coulaient sur les visages des partisans de la légalisation de l'avortement.

 

Le député de la coalition gouvernementale Cambiemos (Changeons) Daniel Lipovetzky, évoque la possibilité de convoquer un référendum. "Quand les députés pensent d'une manière et les sénateurs d'une autre. Cela mérite peut-être un système de démocratie directe. C'est possible qu'on le propose", a-t-il déclaré.