ONU: le Maroc rejoint le sous-comité pour la prévention de la torture | www.le360.ma

ع
torture
© Copyright : DR

ONU: le Maroc rejoint le sous-comité pour la prévention de la torture

Par Le360 (avec MAP) le 27/10/2016 à 17h30

Le Maroc a été élu, jeudi, à Genève, en la personne du juriste Abdallah Ounnir membre du sous-comité des Nations unies pour la prévention de la torture.

aA

Cette élection a placé Abdellah Ounnir à la troisième position après deux des plus importants pays membres du sous-comité que sont l’Allemagne et la Suisse. L’élection intervient suite au processus d’adoption, de ratification et de mise en place des instruments de protection des droits humains, et plus particulièrement le mécanisme national de prévention et de lutte contre la torture.

 

Ce résultat traduit la crédibilité dont jouit le Royaume sur le plan international d’une part, et la reconnaissance par la Communauté internationale du rôle et de la contribution du Maroc dans la promotion et la protection des droits de l’Homme, d’autre part. Il consacre, en outre, l’engagement constant du Royaume dans les efforts de la communauté internationale en matière de lutte contre la torture et les traitements cruels, inhumains et dégradants, ainsi que l’effectivité de son interaction avec les différents mécanismes onusiens de protection des droits de l’Homme. Cette élection s’inscrit à la fois dans le prolongement des choix nationaux en matière de promotion et de protection des droits de l’Homme, et du rôle du Royaume en tant que membre actif du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

Ce succès est le couronnement d’un effort collectif de mobilisation, de contacts et de sensibilisation déployé, tant à Rabat qu’à Genève, auprès de l’ensemble des États membres du sous-comité, à travers leurs représentations diplomatiques, indique-t-on auprès de la Mission permanente du Royaume auprès de l’ONU.

 

La présence du Maroc pendant les quatre prochaines années au sein de cet organe permettra de consolider la mise en oeuvre de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants, du protocole facultatif se rapportant à cette Convention et d’apporter l’expertise marocaine à la mission du sous-comité. Professeur à la faculté de droit de Tanger, Abdallah Ounnir est membre de la Commission régionale du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) pour Tanger-Tétouan.
 

Vos réactions