Casablanca: une startup française va former gratuitement les jeunes aux métiers du numérique | www.le360.ma

ع
Numérique

Simplon, une startup qui forme aux métiers du numérique gratuitement.

© Copyright : DR

Casablanca: une startup française va former gratuitement les jeunes aux métiers du numérique

Par Le360 (avec MAP) le 18/05/2016 à 11h12

Simplon, une startup française à vocation sociale qui forme gratuitement les jeunes aux métiers du numérique, ouvrira prochainement une succursale à Casablanca dans le but de contribuer au développement de l’économie numérique au Maroc. La première promotion sera lancée en janvier prochain.

aA

Une cérémonie a été organisée mardi soir à l’Assemblée nationale à Paris pour le lancement de Simplon Maroc, en présence notamment de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale, de Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France et de Razzy Hammadi, député de la Seine Saint-Denis, qui a soutenu la création de Simplon à Montreuil (région parisienne).

 

Le modèle de Simplon part d’une idée simple, à savoir qu’il n’est pas nécessaire d’être ingénieur pour apprendre à coder et devenir programmeur ou développeur de contenu numérique, d’où la possibilité d’ouvrir cette formation à des jeunes en situation d’échec scolaire ou en situation difficile et de leur permettre ainsi d’intégrer le marché du travail ou de développer leurs propres projets, explique M. Hammadi.

 

Cette nouvelle structure va lancer sa première promotion en janvier prochain. L’initiative permettra notamment de combler un manque en compétences sur le métier de développeur, un profil très recherché par les opérateurs privés.

 

Créée en 2013, Simplon propose des formations gratuites et intensives pour apprendre à créer des sites web et des applications mobile, et en faire son métier. Elle a récemment été labellisée "French Tech" et "Grande école du numérique" par le président François Hollande.

 

La formation s’adresse prioritairement aux jeunes de moins de 25 ans, non diplômés ou peu diplômés, issus des quartiers populaires et des milieux ruraux.