Maroc-Chine: une nouvelle étape dans le développement de la région Nord | www.le360.ma

Economie

العربية

Maroc-Chine: une nouvelle étape dans le développement de la région Nord

Par Younès Tantaoui le 13/05/2016 à 13h02 (mise à jour le 13/05/2016 à 13h21) Maquette Tanger Med II

© Copyright : DR
Un mémorandum d'entente pour la création d’un parc industriel et résidentiel au Maroc a été signé avec le groupe Haite lors de la visite royale en Chine. Ce projet constitue une étape importante dans la concrétisation de la vision royale pour la région nord et qui se met en place depuis 2003.

C’est l’un des accords les plus stratégiques signés lors de la visite royale en Chine. Un mémorandum d’entente maroco-chinois a en effet été signé jeudi à Pékin, sous la présidence effective du souverain, pour le développement d’un parc industriel et résidentiel dans la région de Tanger.

 

Il a été signé par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique,Moulay Hafid Alamy, le Président de la région Tanger-Tétouan-Al Houceïma, Ilyas El Omari, et le Président d’un grand groupe chinois.

 

Au-delà d’un simple investissement, ce projet constitue surtout une composante essentielle de la vision royale pour le développement de la région du nord et une continuité pour le complexe portuaire constitué autour de Tanger Med, comme en témoigne cet extrait de son discours de février 2003: «Nous procédons aujourd’hui au lancement d’un des plus grands projets économiques de l’histoire de notre pays. Il s’agit du nouveau port Tanger-Méditerranée que Nous considérons comme le noyau d’un grand complexe portuaire, logistique, industriel, commercial et touristique».

 

C’est d’ailleurs sur la base de cette même vision que le projet s’est développé depuis cette date là, avec notamment l’extension du complexe portuaire à travers Tanger-Med II, le lancement de la «Grande plateforme industrielle» de Tanger-Med ou encore le développement rapide de ses zones franches, industrielles et logistiques.

 

Dans ce cadre, il y a lieu de rappeler que la zone logistique «Med Hub» est déjà opérationnelle depuis 2010, la première zone franche industrielle est complètement saturée, tandis que la «Zone industrielle automotive» adjacente lancée en 2012 a connu l’installation de grands projets industriels comme celui de Renault Tanger Méditerranée.

 

Un nouveau cap franchi

Aujourd’hui, c’est une nouvelle étape qui sera donc franchie avec la signature de ce mémorandum d’entente confirmant ainsi la vocation première de Tanger-Med. Elle consiste en le développement de l’industrie, la création de la richesse et le développement de l’arrière-pays du port. Ce projet participera dans ce cadre, comme l’a été la construction du projet royal de Tanger-Med, à faire de la région du Nord une région compétitive au service de la compétitivité globale du Maroc.

 

Il est également en phase avec l’esprit du processus de la régionalisation qui a doté la présidence des régions de moyens et dispositifs adéquats pour servir l’intérêt de la population, faire preuve de dynamisme, de capacité d’action autonome et d’un esprit d’ouverture sur l’extérieur. Il devrait, en outre, permettre au Maroc de consolider son ancrage dans son espace régional et de valoriser sa vocation de pôle d’échanges dans un monde globalisé.

 

C’est là une concrétisation du souhait exprimé par le souverain dans le même discours de février 2003: «Nous voulons aussi, à travers cette réalisation, donner à la région Nord une ossature économique solide, de niveau international, et des zones franches, lui permettant ainsi de valoriser ses riches potentialités et d’en faire un modèle de développement régional intégré, dont les bienfaits et les retombées bénéficieront à l’ensemble du pays».

Les contenus liés

Vos réactions

← Retour