SMT, IAM et OCP, les trois premiers contributeurs du Trésor | www.le360.ma

ع
OCP
© Copyright : DR

SMT, IAM et OCP, les trois premiers contributeurs du Trésor

Par Rachid Al Arbi le 16/02/2017 à 23h36 (mise à jour le 17/02/2017 à 00h46)

Kiosque360. Le club des 100 premières entreprises du Maroc assure 37% des recettes de l'IS. Elles ont versé 15 milliards de DH sur les 41 collectés en 2015.

aA

24,4 milliards de DH, c’est le montant des impôts et taxes que le club des 100 premières entreprises du Maroc a payé en 2015. Dans son édition de ce vendredi 17 février, L’Economiste révèle, en se basant sur les chiffres d’Inforisk, que la Société marocaine des tabacs, l'OCP et Maroc Telecom ont, à eux seuls, versé un montant de 11,4 milliards de DH, se plaçant sur le podium des 100 premiers contributeurs fiscaux. Attijariwafa bank termine au pied du podium.

 

L'IS reste incontestablement la charge la plus lourde pour la plupart des entreprises, à l’exception de l’ex-Régie des tabacs qui s’acquitte d’une taxe intérieure de consommation plus importante. D’ailleurs, près de «37% du rendement de l'IS a été assuré par ce club d'entreprises, soit un montant de 15 milliards de DH sur les 41 collectés par le Trésor». De quoi relancer le débat sur la concentration de l'impôt dans une poignée d'entreprises. Ceci étant, il existe une forte différence parmi les contributeurs à l'IS. «Les 100 premiers, qui représentent 0,13%, ont payé environ 4 DH sur 10. Cet impôt a absorbé 29% des bénéfices avant impôts».

 

En 2015, l'OCP, Maroc Telecom et Attijariwafa bank ont contribué, ensemble, au paiement de 5,9 milliards de DH d’impôts sur les sociétés. Plus encore, cinq banques figurent parmi les dix premiers contributeurs à cet impôt.

 

Ceci étant,  la contribution du "Top 100" à l'IS s’est réduite de 2% sur un an, compte tenu des mouvements dans le classement (entrées et sorties). En considérant le retrait de la Samir, «le chiffre d'affaires de l'échantillon s'est bien comporté avec une hausse de 11% à 326 milliards de DH. Cela représente quand même 33% du PIB».

 

A noter toutefois quelques grands absents au classement. Le journal évoque ainsi la SNI, Atlanta ou encore Winxo. Selon la même source, «la holding d'investissement avait réglé un chèque de 666 millions de DH dont 658 millions de DH au titre de l'impôt sur les bénéfices en 2014 en raison des opérations exceptionnelles qui avaient marqué l'année. En 2015, sa charge d'IS est retombée à 17 millions de DH». Par contre, ses filiales (Attijariwafa bank, Marjane Holding) et ses sous-filiales (Wafa Assurance, Wafasalaf) sont toujours présentes dans le classement.

 

Renault Commerce Maroc, Webhelp Services, les industriels du médicament Promopharm et Sotherma viennent pour leur part d’intégrer le classement.