Tabagisme: une innovation prétend réduire les risques sur la santé | www.le360.ma

Lifestyle

العربية

Tabagisme: une innovation prétend réduire les risques sur la santé

Par Mohamed Chakir Alaoui le 07/09/2016 à 19h45 Une cigarette Iqos.

© Copyright : DR
Le tabagisme, c'est connu, constitue la première cause de décès dans le monde. Mais la recherche scientifique n'a pas baissé les bras et tente de trouver la parade pour réduire ce danger. Un leader mondial de fabrication de tabac innove et tente de mettre en place des produits moins nocifs.

Il s'agit pour la compagnie Philip Morris international (PMI) de développer des produits scientifiquement "prouvés moins nocifs qui sont des substituts acceptables aux cigarettes". L'entreprise mondiale vient ainsi de mettre au point, dans ses laboratoires de Neuchâtel en Suisse, quatre produits brevetés dont le dernier en date vient de donner des résultats "satisfaisants". Il s'agit d'une pipe à cigarette qui chauffe le tabac sans le brûler, diminuant ainsi les grands risques sur la santé.

 

Cette invention consiste en un petit appareil chauffant la cigarette,  ne la brûlant pas et conçue "pour réduire de manière significative ou éliminer la formation des produits chimiques qui sont largement reconnus comme les causes les plus probables de maladies liées au tabagisme".

 

Cigarette Iqos
La récente innovation,  brevetée sous le nom d'IQOS, est commercialisée dans plusieurs pays (Japon, Italie et Suisse, entre autres). Elle applique un contrôle de température électronique à action rapide pour chauffer le tabac à une température prédéfinie, sans en  réduire la saveur et la nature. IQOS, dont la commercialisation est attendue prochainement au Maroc, réduit substantiellement les risques du cancer.

 

Selon l'inventeur, "des essais cliniques sur trois mois, récemment effectués aux Etats-Unis et au Japon, ont montré que les fumeurs qui ont opté pour cette invention inhalaient des niveaux de produits chimiques nocifs considérablement réduits par rapport aux fumeurs qui ont continué à fumer la cigarette normale".

 

Dans un communiqué, PMI affirme avoir investi, depuis 2008, plus de 2 milliards de dollars dans le développement d'un portefeuille de produits innovateurs qui visent à reproduire les attributs sensoriels et le goût des cigarettes, tout en délivrant un aérosol qui est nettement moins néfaste que la fumée de cigarette.

 

Le groupe compte une équipe de plus de 400 scientifiques et ingénieurs d’envergure mondiale dans des disciplines clés, avec des installations de pointe à Neuchâtel (Suisse) et à Singapour. Il a également établi un réseau mondial de partenaires de recherche et de technologie. A ce jour, la société a délivré plus de 1.000 brevets.
 

Les contenus liés

Vos réactions

← Retour