Les Etats-Unis n’ont pas encore demandé l’extradition de Kassem Tajeddine | www.le360.ma

العربية

Les Etats-Unis n’ont pas encore demandé l’extradition de Kassem Tajeddine

Par Zineb El Ouilani le 19/03/2017 à 23h55 (mise à jour le 20/03/2017 à 01h33)

Kassem Tajeddine
© Copyright : DR

Kiosque360. Les Etats-Unis n’ont toujours pas présenté de demande officielle au Maroc pour l’extradition de l’homme d’affaires libanais, recherché par Interpol pour financement du terrorisme et arrêté dernièrement au Maroc.

aA

Aux dernières nouvelles, les autorités américaines n’ont toujours pas demandé à leurs homologues marocains l’extradition de l'homme d'affaires libanias Kassem Tajeddine, rapporte Assabah dans son édition de ce lundi 20 mars.

    

Arrêté lundi dernier à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, Kassem Tajeddine, sous le coup d'un mandat d’arrêt international pour financement du terrorisme, a nié, lors de son audition, toute relation avec le Hezbollah, tout comme il a rejeté les accusations de financement d’activités terroristes, ajoute Assabah. Le prévenu a affirmé n'être qu’un simple homme d’affaires qui investit dans de grands projets immobiliers en Afrique, au Liban et aux Etats-Unis. 

 

Les sources d’Assabah ont également révélé que Tajeddine disposait des nationalités belge et Sierra Léonaise, en plus de la nationalité libanaise. Les mêmes sources ont ajouté qu’il avait déjà été arrêté en Belgique puis relâché, ce pays ne considèrant pas le Hezbollah comme une organisation terroriste, contrairement aux Etats-Unis.

Assabah précise que Tajeddine est incarcéré à la prison de Salé dans des conditions normales et qu’il bénéficie des soins médicaux que nécessite son état de santé.

Les contenus liés

Vos réactions