Les Houthis interdits au Parlement marocain | www.le360.ma

Politique

العربية

Les Houthis interdits au Parlement marocain

Par Fayza Senhaji le 20/03/2017 à 20h48 (mise à jour le 21/03/2017 à 01h52) © Copyright : DR
Kiosque360. Le Maroc soutient ses alliés du Golfe en refusant d’accueillir les parlementaires houtis à la 24e session de l’Union des parlementaires arabes qui se tient depuis ce lundi 20 mars, à Rabat.

La tension était palpable, ce lundi 20 mars au matin, à l'ouverture des travaux de la 24e session de l’Union arabe des parlementaires. En effet, les parlementaires houtis n’étaient pas les bienvenus sous la coupole, tant et si bien que des portraits de plusieurs d’entre eux ont été distribués aux agents en charge du contrôle et de la sécurité pour leur en interdire l'accès.

 

Akhbar Al Yaoum, qui rapporte l’information dans son édition du mardi 21 mars, explique que cette initiative est venue en soutien du Maroc à ses alliés du Golfe. En effet, le problème de la participation des Houtis a été soulevé lors des préparatifs de cette session, d'autant que le président de l’Union des parlementaires arabes, Nabih Berri, un chiite de nationalité libanaise, avait transmis des invitations à tous les Parlements membres de cette union pour participer à cette session, y compris le parlement de Sana’a au Yemen, constitué de Houtis. Ce qui a poussé plusieurs pays du Golfe, ainsi que d'autres pays comme le Maroc, à réagir pour protester contre leur participation aux travaux. Ils ont alors appelé à inviter des parlementaires d'Aden, ville devenue capitale politique et diplomatique du Yemen, après que les chiites ont pris le contrôle de Sana’a.

 

Akhbar Al Yaoum ajoute que la position ferme de ces pays n’a pas plu au président de l’Union qui a préféré boycotter l’ouverture de la session, sans pour autant officialiser sa décision par un communiqué. Ce boycott a d'ailleurs été salué par les Houtis de Sana’a, comme le rapportent plusieurs médias.

Le quotidien nuance toutefois en soulignant que Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, a expliqué que l’absence de Nabih Berri était due au décès de l’un de ses proches. Il lui a même présenté ses condoléances lors de son allocution d’ouverture de cette session.

Les contenus liés

Vos réactions

← Retour