Tanger: Mohammed VI lance deux projets de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité | www.le360.ma

ع
mohammed VI
© Copyright : DR

Tanger: Mohammed VI lance deux projets de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité

Par Le360 (avec MAP) le 30/06/2016 à 17h31 (mise à jour le 30/06/2016 à 17h52)

Le roi Mohammed VI, a procédé, jeudi 30 juin à la préfecture Tanger-Assilah, au lancement des travaux de construction de deux centres dédiés respectivement à l'éducation et à la formation de personnes souffrant d’un handicap auditif.

aA

Mobilisant des investissements de l’ordre de 17 millions de dirhams, ces projets confirment, une fois de plus, l'intérêt qu’accorde le roi à l’épanouissement et à l’insertion socio-professionnelle des personnes en situation de handicap et à la préservation des jeunes, notamment ceux issus des familles démunies, de toute déviance ou aléa social.

 

Ils seront réalisés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en partenariat avec la wilaya de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et l’Agence de promotion et de développement des provinces du Nord (APDN).

 

Première structure d’éducation et de formation dédiée aux personnes souffrant d’un handicap auditif au Maroc, le Centre pédagogique pour la réhabilitation auditive, qui sera réalisé au quartier Béni Makada, offrira un espace adapté d’accueil aux bénéficiaires, favorisant leur épanouissement et leur insertion socio-professionnelle.

 

Faisant partie intégrante des programmes sociaux et solidaires menés par la Fondation, axés sur le renforcement des capacités propres des populations cibles à réaliser leur intégration socio-professionnelle, ce projet inédit permettra le dépistage précoce de déficiences auditives chez les enfants, ainsi que la prise en charge médicale des enfants concernés.

 

Il participera également à la scolarisation et à l’éducation spécialisées de ces enfant et adolescents (2 ans -18 ans) et à la formation des jeunes adultes dans des métiers adaptés et pourvoyeurs d’emploi.

 

Prévu sur un terrain de 2.823 m2, le futur centre abritera un pôle médical comportant des salles de prothèses auditives, de dépistage, de rééducation orthophonique, de musicothérapie et de soin. Il comprendra également un pôle pédagogique (préscolaire, primaire, collège, lycée), un pôle formation (ateliers d’informatique et d’infographie, de coupe couture, d’arts plastiques, de pâtisserie et de coiffure et esthétique), un pôle administratif, une salle de lecture/médiathèque, et un terrain omnisports.

 

Ce centre, qui mobilise des investissements de l’ordre de 12 millions de dirhams, sera réalisé dans un délai de vingt-quatre mois. Sa gestion sera assurée dans le cadre d’un partenariat avec le ministère de l’Education nationale, le ministère de la Santé, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, ainsi que des associations spécialisées.

 

Le second projet lancé par le souverain est celui de la construction, au quartier Mghogha, d’un Centre d’Addictologie, le troisième du genre réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au niveau de la ville du Détroit.

 

Outil privilégié de soins, de sensibilisation, de diagnostic, de prévention, et d’accompagnement psycho-social, ce centre (5 MDH) s'inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives mis en œuvre sur Hautes instructions royales par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en partenariat avec les ministères de la Santé et de l'Intérieur.

 

A l'instar de ceux réalisés par la Fondation à Casablanca, Rabat, Oujda, Nador, Marrakech, Tétouan et Tanger (quartiers Béni Makada et Hay El Jadid), le futur Centre d’addictologie développera des actions de sensibilisation et de prévention contre l'usage des stupéfiants, assurera la prise en charge individualisée, médicale et sociale des personnes souffrant d'un comportement addictif, et œuvrera en faveur d'une implication effective des familles dans les actions de prévention.

 

Il aura également pour objectifs la réinsertion sociale des personnes concernées, ainsi que l'encadrement et la formation des associations dans le domaine de la réduction des risques.

 

Réalisé sur un terrain de 1.500 m2 dans un délai de dix-mois mois, le Centre d’addictologie du quartier Mghogha devra comporter un pôle d'accompagnement social et de réduction des risques et un pôle médical.

 

A cette occasion, le roi a présidé la cérémonie de signature d’une convention relative à la gestion des Centres d’addictologie, réalisés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité dans différentes régions du royaume.

 

Cette convention a été signée par El Houssaïne Louardi, ministre de la Santé, Mohamed El Azami, membre du Conseil d'administration de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, et Mohammed Essalhi, président de l'Association nationale de réduction des risques de drogues "RdR-Maroc".

Vos réactions