Vidéo. Maroc-Chine: pourquoi le partenariat stratégique compte beaucoup | www.le360.ma

العربية

Vidéo. Maroc-Chine: pourquoi le partenariat stratégique compte beaucoup

Par Mohammed Boudarham le 12/05/2016 à 14h30

Maroc Chine 2016

Le roi Mohammed VI et le président XI Jinping, lors de la signature de la déclaration conjointe sur l'établissement d'un partenariat stratégique entre le Maroc et la Chine, mercredi 11 mai 2016 à Pékin

© Copyright : MAP

La Déclaration de Partenariat stratégique entre le Maroc et la Chine constitue un tournant décisif dans les relations entre les deux pays. Eclairage sur le sens et l'essence de cet acte fondateur qui promet de révolutionner le partenariat sino-marocain.

aA

Il ne s’agit point de quelque procédure protocolaire. La Déclaration de Partenariat stratégique entre le royaume du Maroc et la République populaire de Chine traduit une volonté au sommet des deux Etats de déboucher sur du concret dans leurs relations.

 

Fait assez rare dans les relations bilatérales (et généralement dans les relations du Maroc avec ses alliés), cette déclaration a été signée par le souverain et le président chinois.

 

Cette déclaration s’articule autour de trois volets de très haute importance: le dialogue politique, le partenariat économique, commercial et financier et les échanges humains et la coopération culturelle, scientifique et technique.

 

Il faut signaler au passage que le nombre de telles déclarations, dans toute l’histoire de la Chine, ne va pas au-delà de trente.

 

 

 

 

 

Près de 15 ans après une première visite du souverain en Chine, la signature de ce protocole marque une étape importante dans les relations entre les deux pays. Ce niveau confère une force politique et symbolique particulière au document de la Déclaration.

 

Il s’agit d’un document qui trace les perspectives de coopération entre les deux pays et qui exprime la volonté d’inscrire la relation dans un cadre stratégique, précise les principes qui guident ce partenariat dans divers domaines: politique, militaire, économique et culturel.

 

Avec une panoplie d’accords «nouvelle génération», ce partenariat s’annonce riche, concret et global. Cela va aller de la coopération dans la lutte antiterroriste à la facilitation des échanges entre les deux pays.

 

Et pour commencer, le souverain a donné un signal fort en annonçant la décision d’exempter de visas les ressortissants chinois désireux de se rendre au royaume et ce dès début juin prochain.

Les contenus liés

Vos réactions