Rabat-Salé: le pont Hassan II ne présente aucun risque pour les usagers | www.le360.ma

Société

العربية

Rabat-Salé: le pont Hassan II ne présente aucun risque pour les usagers

Par Le360 (avec MAP) le 17/02/2017 à 16h25 Pont Hassan II reliant Rabat et Salé.

© Copyright : DR
Le pont Hassan II reliant Rabat et Salé ne présente aucun problème de stabilité pouvant mettre en cause la sécurité des usagers, a indiqué, ce vendredi 17 février, l'Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB).

Les informations et les rumeurs, publiées par certains organes de presse et relayées par les réseaux sociaux, relatives à des prétendues aggravations de fissures apparues sur une partie de la voie donnant accès au pont Hassan II sont "infondées", souligne l'AAVB dans un communiqué transmis à la MAP.

 

Tout en rassurant les usagers du pont, l'AAVB rappelle, à cet effet, que "ces désordres" qui ont pu être constatés ne concernent ni le pont ni le viaduc mais uniquement une partie de la voie d'accès côté Salé.

 

 

 

 

(Vidéo réalisée par le360 l'été 2016)

 

 

 

Ils sont apparus suite aux travaux de terrassement d'un projet voisin, en novembre dernier, précise le communiqué.

 

"Dès lors, l'AAVB, en concertation avec les autorités locales, et sur la base des rapports des experts géotechniques, a pris l'ensemble des mesures nécessaires pour que le maître d'ouvrage procède immédiatement aux travaux de confortement qui s'imposent", relève la même source.

 

Par ailleurs, ajoute-t-on, les mesures palliatives et préventives préconisées par les experts mandatés ont nécessité une période incompressible d'observation de l'évolution des mouvements apparus sur la voie et non pas sur le pont, et ce afin de dimensionner correctement les actions à entreprendre.

 

"Ainsi, et comme l'avait déjà déclaré le directeur général de l'AAVB, en novembre dernier, sur la base des observations relevées, et des expertises approfondies effectuées par le LPEE, le pont Hassan II reliant Rabat et Salé ne présente aucun danger pour les usagers", conclut le communiqué.
 

Les contenus liés

Vos réactions

← Retour