Retour de Saâd Lamjarred au Maroc: les explications de Me Eric Dupond-Moretti | www.le360.ma

ع
Saad Lamjarred Paris
© Copyright : DR

Retour de Saâd Lamjarred au Maroc: les explications de Me Eric Dupond-Moretti

Par Youssef Bellarbi le 06/03/2018 à 12h52 (mise à jour le 06/03/2018 à 19h10)

L’avocat de la pop star marocaine, accusée de viol et violence aggravée en France, nous dit tout sur les circonstances ayant permis à Saâd Lamjarred de rentrer provisoirement au Maroc.

aA

Hier lundi 5 mars, Saâd Lamjarred annonçait sur Instagram son retour au Maroc. Le retour sera «provisoire» et il devra intervenir «dans les jours qui viennent», précisait la pop star marocaine, accusée de viol et violence aggravée contre Laura Prioul et qui avait jusque-là interdiction de quitter le territoire français où elle est poursuivie.

Saâd Lamjarred rentre au Maroc

 

Qu’est-ce qui a donc permis de changer la donne? Interrogé par le360, son avocat, le ténor du barreau en France et fin pénaliste, Eric Dupond-Moretti nous parle d’une procédure aussi simple que totalement légale. «Mon client a formulé une demande pour pouvoir se rendre au Maroc auprès du juge d’instruction et ce dernier a accédé à sa requête», nous explique l’avocat. «La démarche et parfaitement légale et elle est conforme aux règles de la justice française», insiste Me Moretti.

 

Combien de temps Saâd Lamjarred pourra-t-il rester au Maroc? L’avocat affirme qu’aucune durée n’a été fixée à l’avance. «Ce qu’il y a, c’est que Saâd Lamjarred doit rester à la disposition de la Justice», nous apprend cette source proche du chanteur.

Affaire Sâad Lamjarred: quand la mère de Laura Prioul parle au "New York Times"

 

Rappelons que Saâd Lamjarred, poursuivi depuis le 29 octobre 2016, s’était déjà fait retirer le bracelet électronique auquel il était condamné depuis sa remise en liberté surveillée. Il profitera de son séjour au Maroc pour lancer un nouveau single sous le titre «Ghzali Ghzali». L’affaire, elle, suit son cours. Le procès devrait être lancé d'un jour à l'autre.