Saâd Lamjarred n'est pas autorisé à passer Aïd Al Adha au Maroc | www.le360.ma

ع
saad lamjarred boucles
© Copyright : DR

Saâd Lamjarred n'est pas autorisé à passer Aïd Al Adha au Maroc

Par Khalil Ibrahimi le 07/08/2018 à 10h55 (mise à jour le 07/08/2018 à 11h23)

La justice française a refusé, lundi 6 août, d'autoriser Saâd Lamjarred à rentrer au Maroc à l'occasion de Aïd Al Adha.

aA

Saâd Lamjarred ne passera pas Aïd Al Adha au Maroc. Le chanteur marocain, accusé de "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées", s'est vu interdire de quitter le territoire français ce lundi 6 août, par la justice française. 

 

En mars dernier, la justice française avait autorisé le crooner à rentrer au Maroc pour quelques semaines après un an et demi passés en France. Le chanteur en a profité pour dévoiler sa chanson "Ghazali".

 

L'interprète de "Casablanca" a également été autorisé à rentrer provisoirement au Maroc pour la deuxième fois en 2018. Il a passé le ramadan en compagnie de ses amis et de sa famille et a visité plusieurs villes du royaume.

 

Saâd Lamjarred a été arrêté, en octobre 2016 à Paris, pour "viol et violences aggravées" dans un hôtel de la capitale française. Il a été placé en détention provisoire dans la prison de Fleury-Merogis, en banlieue parisienne, pendant près de six mois, avant de sortir, le 13 avril 2017, sous surveillance électronique jusqu'en octobre dernier.