Sextorsion: Saïd Senhaji obtient gain de cause | www.le360.ma

ع
Said Senhaji

Said Senhaji

© Copyright : DR

Sextorsion: Saïd Senhaji obtient gain de cause

Par Qods Chabaa le 27/04/2017 à 19h07 (mise à jour le 27/04/2017 à 19h54)

Le verdict est tombé. Les trois accusés marocains dans l’affaire de sextorsion dont a été victime le chanteur populaire Saïd Senhaji écopent d'un total de 9 ans de prison. Les peines varient de deux à quatre années de prison ferme. Quant au procès en Espagne, il poursuit son cours.

aA

Du nouveau dans l’affaire de la vidéo à scandale dont le principal protagoniste n'était autre que la star de la chanson chaâbi Saïd Senhaji. Victime de sextorsion, le chanteur populaire a gagné la première étape de la procédure judiciaire qu'il a intentée à l'encontre de ses "détracteurs".

 

Après la diffusion d'une vidéo mettant en scène l'artiste dans une position compromettante, trois maîtres-chanteurs se sont manifestés. Poursuivis par l'intéressé, ils sont aujourd'hui condamnés par la justice et écopent respectivement de 4 ans, 3 ans et de 2 ans de prison.

 

Affaire Said Senhaji: trois autres maîtres-chanteurs arrêtés à Tanger

 

Le jugement émane du tribunal de première instance à Tétouan, dans la circonscription où la plainte avait été déposée. "Les membres de cette bande impliqués dans cette affaire vivent à Tanger, c'est d'ailleurs dans cette ville qu'ils vont purger leur peine", indique Imad Najlani, le manager de Saïd Senhaji. Il explique les raisons ayant poussé l'artiste à déposer plainte à Tétouan: "On recevait les appels de cette ville et on pensait que les maîtres-chanteurs résidaient à Tétouan, aussi avons-nous mandaté un avocat de Tétouan pour suivre cette affaire de près».

 

Toutefois, il reste un élément crucial. La tête pensante du réseau et trois autres personnes résidant en Espagne sont toujours en liberté. "Ceux qui ont filmé la scène sont en Espagne. Nous attendons toujours le jugement à Madrid. Il y a deux mois, le chef de bande a été interrogé par la police et nous attendons la décision de justice", indique Imad Najlani. Ce dernier précise également que l’artiste a demandé réparation pour préjudice.

 

 

Vos réactions