Affaires islamiques: A Berkane, un imam «viré» pour propos anti-Arabie saoudite | www.le360.ma

ع
Mosquée

Photo d'illustration. 

© Copyright : DR

Affaires islamiques: A Berkane, un imam «viré» pour propos anti-Arabie saoudite

Par Youssef Bellarbi le 01/09/2018 à 12h48 (mise à jour le 01/09/2018 à 13h33)

Le ministre des Habous et des affaires islamiques a relevé de ses fonctions un imam à Berkane pour avoir tenu un discours «à caractère politique», dirigé en l’occurrence contre l’Arabie saoudite. Les détails.

aA

Abdelhamid Nejjari n’est plus l’imam de la mosquée Omar Ibn Khattab à Berkane. Ainsi en a décidé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, qui l’a relevé de ses fonctions.

 

En cause, lit-on dans un courrier adressé à cette fin par le ministre au délégué régional du ministère des Habous à Berkane, le fait que l’imam en question a tenu, dans son prêche du vendredi 24 août, des propos «à caractère politique», ce qui est strictement interdit par la loi. En atteste le dahir 1.14.104 organisant le statut et attributions des imams au Maroc. «De tels propos vont à l’encontre du devoir de neutralité des imams tel que spécifié dans l’article 7 de ce dahir», lit-on encore. L’imam est également tenu de s’expliquer sur un tel dérapage.

Prière du vendredi: le ministre des Habous éjecte Fizazi de son Minbar 

 

Dans son prêche, Abdelhamid Nejjari avait critiqué l’Arabie saoudite et ses dirigeants. Commentant la levée du voile couvrant la Kaâba, en raison de vents violents à la Mecque lors de la saison du Hajj 2018, il avait établi un parallèle en expliquant «que la levée du voile de la Kaâba est un signe de bon augure pour mettre à nu l’oppression et l’injustice qui règnent en Arabie saoudite».

 

Mal lui en aura pris. La mesure prise contre lui est exécutoire depuis la date de réception dudit courrier et la délégation du ministère des Habous à Berkane est tenue de la faire respecter.