Agents d’autorité: Casablanca, Safi et Tanger sont les villes les plus sanctionnées | www.le360.ma

ع
Laftit Abdelouafi

Le ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit.

© Copyright : DR

Agents d’autorité: Casablanca, Safi et Tanger sont les villes les plus sanctionnées

Par Mohamed Deychillaoui le 27/06/2018 à 00h30 (mise à jour le 27/06/2018 à 02h24)

Kiosque360. Quelque 38% des agents d’autorité en fonction au sein de l’administration territoriale relevant du ministère de l’Intérieur ont été touchés par les récentes sanctions. La majorité d'entre eux est recensée à Casa, Tanger et Safi.

aA

Rétrogradation dans l’échelle des fonctions, en plus d’une mutation d’un grand centre urbain vers un petit centre administratif rural ont été, grosso modo, les principales sanctions que vient de prendre le ministère de l’Intérieur contre un millier et demi d’agents d’autorité. Selon le quotidien Al Massae de ce mercredi 27 juin, ils sont exactement 1.574 fonctionnaires de l’administration territoriale à avoir été visés par ces sanctions. Le plus gros du contingent provient des administrations de Casablanca, Tanger et Safi, trois villes qui devancent de loin Marrakech et Agadir.

 

Il ne s’agit pas seulement d’un «séisme» quantitatif mais aussi qualitatif, car à Casablanca, ce sont quasiment tous les chefs du département des Affaires générales dans les différentes préfectures de la Wilaya qui ont sauté en premier, avant d’être mutés dans leur ensemble vers des centres administratifs situés dans de lointains patelins ruraux. De même, de nombreux caïds qui exerçaient à Casablanca, et qui ont été reconnus coupables de fautes dans l’exercice de leurs fonctions, ont été affectés vers de petits centres plus au sud, à l’exemple d’Imentanout et Oulad Teïma, dans le Souss.

 

Après Casablanca, Tanger est la deuxième ville en termes d’agents d’autorité sanctionnés par le département de Abdelouafi Laftit. L’ex-secrétaire général de la Wilaya de la ville du détroit, Mustapha Oudadès, a été muté à Oujda et rétrogradé au rang de pacha, alors que son remplaçant a été promu de pacha du centre de Tanger-Med à SG de la wilaya. Même chose pour le chargé des Affaires intérieures de la Wilaya de Tanger, qui a été muté à Figuig, au même titre que les chefs d’arrondissement de Mghougha et de Souani.

 

A Safi, le directeur du cabinet du wali, ainsi que plusieurs caïds, pachas et chefs d’arrondissement ont été rétrogradés et mutés dans de plus ou moins lointains centres administratifs, comme Mechraâ Bel Ksiri, Midelt, Kouka, Beddouza… Tous ces changements seront officialisés ce mercredi avec la prise de leurs fonctions des nouveaux agents d’autorité à Casablanca, Tanger, Agadir et Marrakech.