«Akhannouch dégage» au passage du roi à Tanger: un nouveau rebondissement | www.le360.ma

ع
Aziz Akhannouch RNI beni Mellal-7

Aziz Akhannouch, président du RNI.

© Copyright : DR

«Akhannouch dégage» au passage du roi à Tanger: un nouveau rebondissement

Par Mohamed Chakir Alaoui le 11/06/2018 à 13h56 (mise à jour le 11/06/2018 à 14h10)

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) demande l’ouverture d’une enquête judiciaire pour identifier les personnes qui ont conspué son président, Aziz Akhannouch, au vu et au su du souverain, lors d’une activité royale à Tanger.

aA

L’onde de choc provoquée par le slogan «Akhannouch dégage», qui fut crié au sein du public venu saluer le roi lors de l’inauguration du nouveau port de Tanger, s’élargit. Lors d’une séance de questions orales organisée ce lundi 11 juin au Parlement, le groupe RNI (Rassemblement national des indépendants) a fait savoir que le parti demandait désormais l’ouverture d’une enquête judiciaire.

 

Un coup signé El Omari. «Akhannouch dégage» au passage du roi à Tanger: ce qui s’est réellement passé

 

Le but est de connaître la partie qui se trouve derrière ces propos, des rumeurs persistantes désignant des proches d’Ilyas El Omari, ancien secrétaire général du PAM (Parti authenticité et modernité) et l'actuel président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Confirmant la demande d’ouverture d’une enquête, Mohamed Aujjar, ministre de la Justice a, pour sa part, dit regretter qu’un tel incident ait pu se produire, car il constitue une atteinte grave aux règles du protocole lors des activités royales ainsi qu'une tentative malsaine d’associer la personne du roi à des manoeuvres d'une particulière bassesse, le souverain se situant bien au-dessus de tout cela.