Alimentation: resserrement du contrôle à la veille du ramadan | www.le360.ma

ع
Ramadan marché
© Copyright : DR

Alimentation: resserrement du contrôle à la veille du ramadan

Par Mohamed Younsi le 16/05/2018 à 20h24 (mise à jour le 17/05/2018 à 01h02)

Kiosque 360. Plus de 400 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisies et détruites par les autorités compétentes à la veille du mois de ramadan, période qui connaît généralement une forte consommation.

aA

Contrairement aux valeurs spirituelles qui prônent la modération et l’abstinence, le mois de ramadan est véritablement marqué par le gaspillage alimentaire. Ce gaspillage est fortement lié aux habitudes et comportements d’achat des ménages durant cette période, bien plus qu'à leurs besoins de consommation. Ces comportements sont souvent mis à profit par certains commerçants qui inondent le marché marocain de produits impropres à la consommation.

 

A la veille de ce mois de ramadan, plus de 400 tonnes de produits impropres à la consommation ont ainsi été saisies et détruites par les services compétents, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce jeudi 17 mai. Se basant sur des informations rendues publiques par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), le quotidien précise que les contrôles de produits alimentaires effectués dans les différentes régions du pays ont été réalisés par des commissions mixtes provinciales et préfectorales qui ont mené environ 6.000 opérations d’inspection sur le terrain. Ces investigations ont concerné près de 1.310.227 tonnes de divers produits alimentaires exposés à la vente sur le marché local. A l’importation, les services de l’ONSSA ont passé au peigne fin près de 100.000 tonnes de produits alimentaires.

 

A l’issue de ces contrôles, plus de 1.100 tonnes de produits alimentaires ont été refoulées pour non-conformité aux exigences alimentaires en vigueur dans le royaume. C’est dire l’ampleur du danger qui guettait les ménages. Quoi qu’il en soit, la meilleure forme de contrôle reste la vigilance. Mieux vaut prévenir que guérir.