APM: le PJD joue à la surenchère en protestant contre la présence d'une délégation israélienne | www.le360.ma

ع
amir Peretz

Amir Peretz, ancien ministre de la Défense israélien.

© Copyright : DR

APM: le PJD joue à la surenchère en protestant contre la présence d'une délégation israélienne

Par Mohamed Chakir Alaoui le 08/10/2017 à 15h51

Un député du PJD a suscité ce dimanche la polémique, en protestant au sein du Parlement contre la présence d'une délégation israélienne invitée par l'Assemblée parlementaire méditerranéenne (APM).

aA

Un député du PJD, encouragé par un élu syndicaliste du même parti, a provoqué ce dimanche 8 octobre une tempête dans un verre d’eau, en protestant au sein du Parlement contre la présence d'une délégation israélienne invitée par l'APM à participer à un colloque dédié au développement des investissements et du commerce dans l'espace méditerranéen.

 

Lors d'une pause café, les deux élus ont reçu une leçon de réalisme après avoir réagi à la présence de cette délégation israélienne conduite Amir Peretz, ancien ministre de la défense (2006). Le délégué palestinien a asséné une "gifle" au député PJD en lui affirmant que le plus concerné au sein de cette instance par Israël, "c'était lui seul, et que l'APM est aussi un espace pour les palestiniens, un espace de dialogue pour la paix et la cohabitation".

 

Le député islamiste en a reçu pour son compte lorsque Peretz lui affirma à la face qu'il est "Marocain né à Boujaad".

 

Contacté par le360, le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamass, a précisé que l'organisation de ce colloque tel que proposé et décidé par l'APM, a été adopté en juin dernier à l'unanimité par les membres du bureau, dont fait partie un élu du PJD. Cette conférence devait au départ avoir lieu dans un hôtel de Casablanca, mais le bureau a jugé utile de l'organiser au sein de la Chambre des conseillers.

 

Le PJD qui proteste, a-t-il expliqué, contre cette participation "oublie que le conseiller PJDiste, Abdelilah Hallouti, 2ème vice-président de la Chambre des conseillers est "un membre actif du bureau de l'APM où il participe à toutes les activités de cette assemblée, la dernière ayant eu lieu en Afrique du Sud". Il s'agit d'hypocrisie et de surenchère politique, estime-t-on au sein de la Chambre des conseillers, rappelant que Abdelilah Hallouti est le secrétaire général de l'Union nationale des travailleurs du Maroc (UNMT), bras syndical du PJD. Ces gens savent bien que ce n'est pas la deuxième chambre qui adresse les invitations mais l'APM, selon Benchamass. "Ils savent également que ce n'est pas la chambre qui accorde les visas d'entrée au Maroc mais le gouvernement", a martelé Hakim Benchmass appelant le PJD "à la transparence, à la sagesse et à la responsabilité".

 

Le Groupement national en faveur de la Palestine que dirige Khalid Soufiani organise ce dimanche soir un sit-in de protestation contre la présence de la délégation israélienne.

Vos réactions