Benkirane évoque le roi Mohammed VI lors de sa rencontre avec la jeunesse du PJD | www.le360.ma

ع
benkirane

Abdelilah Benkirane.

© Copyright : DR

Benkirane évoque le roi Mohammed VI lors de sa rencontre avec la jeunesse du PJD

Par Mouna Qacimi le 08/08/2017 à 22h20 (mise à jour le 08/08/2017 à 22h33)

Kiosque360. Malgré les tensions que vivent les responsables politiques suite au discours royal, le secrétaire général du PJD n’a pas hésité à faire des déclarations totalement hasardeuses sur le souverain et la classe politique.

aA

À quoi joue Benkirane? Tout le monde se pose cette question suite aux propos, pour le moins ambigus, qu'il a tenus lors de la rencontre organisée avec la jeunesse du PJD, lundi dernier. L’ancien chef du gouvernement ne semble, en effet, pas avoir retenu les messages véhiculés par le discours royal, à l’occasion de la fête du Trône. Le souverain avait alors insisté sur la nécessité de changer les mentalités. Or, le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement n’a pas hésité à faire des déclarations manquant cruellement de sérieux, s’éloignant ainsi de la retenue et de la modération, d’autant plus qu’il figurait, il n’y a pas si longtemps, parmi les plus importants responsables dans la pyramide de l’État, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, dans son édition de ce mercredi 9 août.

 

Déclarations hasardeuses

D’après le journal, lors de cette rencontre avec la jeunesse du PJD, Benkirane n’a pas hésité à déclarer qu’il avait souffert durant toutes les étapes importantes de sa vie, avant d'ajouter que "la dernière souffrance avait été totalement différente de toutes les autres puisqu'elle avait été à deux doigts de l’achever!". "J’avais même pensé à démissionner lorsque j’étais en voyage pour Al Omra", a-t-il déclaré.

 

"Hier, j’ai repris mes esprits. Dieu seul fait revivre les morts. Le coeur s’est remis à battre. Aujourd’hui, je suis plus motivé à continuer dans la politique, et ce grâce à cette rencontre", a encore affirmé Benkirane.

 

Al Ahdath Al Maghribia rappelle également que, samedi dernier, Benkirane avait déclaré devant les membres de son parti que le PJD devrait être dissout si jamais un jour il devait se retrouver en totale contradiction avec la royauté. Une déclaration jugée trop futile par les observateurs.

 

Éternel showman

Benkirane a également annoncé, lundi dernier, que, "le souverain n’est pas un dieu. C’est un être humain qui peut avoir raison ou tort", a également déclaré, lundi dernier, l’ancien chef du gouvernement qui a vite tenté de se rattraper. "Le roi est le président de l’État et un symbole de la Nation. Après Dieu, tout le pays est bâti autour du souverain”.

 

Le journal souligne que la rencontre de Benkirane avec la jeunesse du PJD n’avait aucun lien avec les propos du SG du parti à l’intention du souverain.

 

 

Vos réactions