Briefing de Horst Köhler au Conseil de sécurité: la réaction de Driss Lachgar (USFP) | www.le360.ma

ع
Cover Vidéo.. Driss Lachgar

Driss Lachgar, Premier secrétaire de l'USFP.

© Copyright : Le360

Briefing de Horst Köhler au Conseil de sécurité: la réaction de Driss Lachgar (USFP)

Par Mohamed Chakir Alaoui le 09/08/2018 à 19h28

Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) estime que la position du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Sahara est «positive» à plusieurs égards. Voici ses impressions sur le briefing de Horst Köhler.

aA

Driss Lachgar a, à l’instar des leaders politiques marocains, réagi au briefing de Horst Köhler, l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, au Conseil de sécurité.

 

Dans une déclaration accordée à le360, le leader socialiste estime que la poisition de l’ONU surpasse les plans et propositions «irréalistes» auxquels s'attachent obstinément les séparatistes. 

 

Sahara: pourquoi le Conseil de sécurité pointe de plus en plus le rôle central d'Alger

 

«Personne n'est revenue, lors de ce conseil, aux visions désuètes et archaïques du passé. La seule référence qui compte est la résolution 2414 du Conseil de sécurité de l'ONU (avril 2018) qui affirme que le Plan d'autonomie du Maroc est sérieux, crédible et réaliste», a-t-il souligné.

 

«La position du Conseil de sécurité insiste sur la nécessité de parvenir à une solution politique consensuelle entre les différentes parties, et nous constatons qu’il est clairement établi que l'Algérie est partie prenante dans ce conflit», a-t-il ajouté. 

 

Briefing de Köhler au Conseil de sécurité: la réaction des autorités marocaines

 

Driss Lachgar à tenu à lancer un appel aux autorités algériennes les incitant à se départir de leurs idées désuètes et à adhérer à la solution politique proposée par le Maroc, qui reste la seule et meilleure voie possible pour le règlement du conflit du Sahara.

 

«Le Maroc est attaché à sa souveraineté nationale sur son Sahara, il répond et interagit avec la légitimité internationale. La proposition d'autonomie est un appel sincère à l'autre partie pour adhérer à cette solution politique», précise Lachgar.