Comment le Maroc se prépare à faire face à la menace Ebola | www.le360.ma

ع
Cover Video.. Africains a refusé d'examiner l'Ebola

Comment le Maroc se prépare à faire face à la menace Ebola

Par Fayza Senhaji le 11/01/2018 à 21h48

Kisoque360. Le ministère de l’intérieur a lancé un appel d’offres pour équiper 32 ambulances avec un matériel médical spécial pour la prise en charge des cas atteints de virus Ebola. Cela rentre dans le cadre de la prévention même si aucun cas n’a été annoncé au Maroc.

aA

Le Maroc a décidé d’élever le niveau de vigilance sur ses frontières aériennes et maritimes pour contrer une nouvelle épidémie du virus Ebola. Selon Akhbar Al Yaoum, dans son édition de ce vendredi 12 janvier, le virus qui a terrorisé le monde il y a 4 ans est de retour, ce qui met en alerte tous les services marocains. Pour se préparer à toutes les éventualités, le royaume a décidé de doter tout le territoire national d’équipements médicaux spécialement conçus pour transporter les cas suspects.

 

Le journal explique que le ministère de l’intérieur, à travers la direction de la protection civile, se prépare à équiper 32 ambulances avec un matériel médical spécial. L’opération nécessitera un investissement de 4 millions de dirhams. L’ouverture des plis relative à l’appel d’offres se fera le 8 février prochain au bureau de l’inspecteur de la protection civile au siège de l’administration à Rabat.

 

En l’absence de données officielles indiquant le retour du danger d’Ebola, ces préparatifs se font dans le cadre de la prévention. Selon les derniers rapports de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), trois décès causés par la fièvre hémorragique ont été enregistré au sud Soudan la semaine dernière. Le mois de décembre dernier, l’OMS avait annoncé le retour du virus et sa propagation à la République démocratique du Congo, en affirmant qu’au moins un cas de décès a été enregistré à cause de Ebola.

 

Selon des sources au ministère de la Santé, citées par Akhbar Al Yaoum, le Plan national de préparation et de riposte ainsi que la procédure de mise en quarantaine mis en place en 2015, sont toujours opérationnels. Cette stratégie que le portail officiel du ministère affiche encore, présente le centre hospitalier Moulay Youssef à Casablanca comme la référence nationale en matière d’intervention dans le cas où un cas infecté par Ebola est signalé.