Communes: la Cour des comptes frappe de nouveau | www.le360.ma

ع
cour des comptes
© Copyright : Dr

Communes: la Cour des comptes frappe de nouveau

Par Fayza Senhaji le 22/02/2018 à 21h27

Kiosque360. Des têtes pourraient bientôt tomber dans des certaines communes où un vaste trafic de bons de gasoil devrait être mis à nu par les magistrats de la Cour des comptes.

aA

Une nouvelle enquête de la Cour des comptes risque de faire tomber bien des têtes. Selon Assabah, dans son édition du vendredi 23 février, les magistrats de la Cour présidée par Driss Jettou se penchent actuellement sur les finances de plusieurs communes, dont certaines font l’objet de plaintes d’élus.

 

La publication explique dans ce cadre que des présidents de communes ont récemment fait l’objet de plaintes de la part des élus (appartenant principalement à l’opposition) qui dénoncent des dysfonctionnements dans la gestion des bons de gasoil.

 

Selon la même source, ces bons sont devenus dans certaines communes un moyen pour leurs présidents de monnayer des alliances politiques, acheter une paix sociale ou même faire taire des parlementaires quant à des sujets entrant dans le cadre de leurs responsabilités.

 

Assabah ajoute que des Cours régionales des comptes enquêtent sur des accusations de malversations ou des bons de gasoil sont utilisés. Elles auraient déjà dans le viseur certaines transactions conclues entre des communes d’un côté, des stations services et des garages de mécanique de l’autre, permettant à certains privilégiés de se faire rembourser en cash lesdits bons.

 

Le quotidien annonce également que les magistrats de la Cour des comptes ont découvert des défaillances dans le contrôle et le suivi de l’utilisation des bons de gasoil dans plusieurs communes, ce qui est en contradiction avec les dispositions réglementaires en vigueur.

 

Le quotidien casablancais révèle, en outre, qu’un rapport complet de la Cour des comptes sur ce sujet devrait tomber incessamment. Ce dernier ne manquera certainement pas de créer une nouvelle polémique, surtout que les dépenses de gasoil se sont multipliés exponentiellement ces dernières années dépassant dans certaines communes rurales… le million de dirhams!