Communes: quand les élus ne savent que faire de l’excédent | www.le360.ma

ع
Mairie de Rabat
© Copyright : DR

Communes: quand les élus ne savent que faire de l’excédent

Par Fayza Senhaji le 07/12/2017 à 22h46

Kiosque360. Les communes affichent un excédent budgétaire s’élevant à plus de 6 milliards de dirhams, alors que dans le même temps, elles souffrent encore de graves insuffisances en matière de services de base.

aA

Des statistiques relatives au mois d’octobre 2017 révèlent un paradoxe des plus bizarres: les budgets des communes enregistrent un excédent financier pour les dix premiers mois de l’année alors que les localités qui en relèvent souffrent d'un manque d’infrastructures et de services de base.

 

C’est le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui revient sur le sujet dans son édition de ce vendredi 8 décembre en estimant qu’il n’y a qu’une seule interprétation possible à cet état de faits, à savoir un déficit de gouvernance dans la gestion des affaires locales.

 

La Trésorerie générale du royaume (TGR) explique dans sa note, citée par le journal, que la comptabilité des communes affiche un excédent de 6,6 milliards de dirhams en précisant que les recettes ordinaires au titre des 10 premiers mois de l’année ont enregistré une hausse de 8,6 % à 30,1 milliards de dirhams.

 

Les dépenses ont, quant à elles, augmenté de 8,6 % à 18,5 milliards de dirhams. Les fonds disponibles pour les communes sont estimés, à fin octobre, à 35,1 milliards de dirhams, dont 27 milliards hérités de précédents excédents.

 

Pour le journal, cet excédent ne veut en aucun dire que les communes ont accompli leur mission au service des citoyens, que ce soit au niveau des services territoriaux ou des infrastructures de base.

 

Les dépenses totales réalisées par les collectivités locales se sont établies à 29,2 milliards de dirhams, ce qui représente une augmentation de 15,5 % en comparaison avec la même période de l’an dernier.

 

Selon une évaluation budgétaire, les budgets réservés chaque année aux communes ne sont pas dépensés comme il le faut pour contribuer à la réalisation des objectifs de développement.

 

Le journal rappelle que le rapport de la Cour des comptes sur la gestion financière des collectivités locales relève que les communes bénéficient d'une situation financière leur permettant de respecter leurs engagements.

 

Par ailleurs, elles ont une importante capacité à lever des fonds par le biais des crédits, en plus de leurs propres recettes. Si ces atouts étaient utilisés à bon escient, ils permettraient aux communes de répondre aux besoins des citoyens et amélioreraient leur niveau de vie.

 

Reste que, pour atteindre cet objectif, il est urgent d’améliorer la gouvernance et les capacités de gestion des communes.