Congrès national du PAM: Ilyas El Omari face à lui-même | www.le360.ma

ع
el omari
© Copyright : DR

Congrès national du PAM: Ilyas El Omari face à lui-même

Par Mohamed Younsi le 21/02/2018 à 22h03

Kiosque360. La prochaine session du Conseil national du parti Authenticité et Modernité (PAM) s’annonce houleuse pour l’actuel secrétaire général, Ilyas El Omari. En effet, plusieurs leaders du Tracteur lui imputent la responsabilité de l’échec du projet politique du parti.

aA

Le parti Authenticité et Modernité (PAM) va mal. C’est un constat. Son projet politique est tombé à l’eau, affectant sérieusement son image sur la scène politique nationale. A qui incombe donc la responsabilité de cette dégringolade du premier parti de l’opposition parlementaire? Nombre de leaders du parti du Tracteur imputent cette responsabilité à l’actuel secrétaire général, Ilyas El Omari, qui avait démissionné de son poste en août dernier, avant de geler sa décision. Il devra rendre des comptes lors de la prochaine session du Conseil national du parti, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition de ce jeudi 22 février.

 

A ce propos, des sources du quotidien affirment que des leaders du parti et plusieurs membres du Parlement du Tracteur comptent demander des explications au secrétaire général du PAM concernant la gestion des accréditations de certains candidats qui, dans le nord, ont rallié le parti de la Justice et du Développement (PJD), juste après le verdict des urnes, lors des élections communales et régionales de l’année 2015. Les mêmes sources précisent que, dans les villes de Tétouan, de Martil et de Mdiq, le Tracteur a reculé, face à ses adversaires politiques, sur le terrain électoral, notamment à cause de la gestion du fichier des accréditations, une gestion basée sur le clientélisme et le népotisme.

 

«Le parti dispose de grandes potentialités dans la région, mais la gestion désastreuse des accréditations des candidats l’a conduit directement à la récolte des échecs», affirment des sources du PAM dans la région. Autant dire que la prochaine session du Parlement du PAM s’annonce tendue. La région du nord parle d’une seule voix pour demander à El Omari de rendre des comptes. Les autres régions ne manqueront pas d’emboiter le pas aux leaders du nord, l'unanimité étant faite autour de l’échec du projet politique du parti.