Conseil de la concurrence: le gouvernement contre-attaque | www.le360.ma

ع
el khalfi

Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement.

© Copyright : Le360

Conseil de la concurrence: le gouvernement contre-attaque

Par Mohamed Chakir Alaoui le 10/05/2018 à 18h42

Le gouvernement a contré le président du Conseil de la concurrence, Abdelali Benamor, qui s’est plaint du non-renouvellement des membres de cette institution. Le ministre Mustapha El Khalfi a déclaré que d’autres organes vivent la même situation sans que leurs actions ne soient gelées.

aA

Dans une récente déclaration, le président du Conseil de la concurrence, Abdelali Benamor, s’est plaint du non-renouvellement des membres de cette institution. Il considère que cette situation est à l’origine du "gel" des actions de son organe. Une sortie qui n’a pas été du goût du gouvernement qui estime qu’il existe d'autres instances qui travaillent dans les mêmes conditions que le Conseil de la concurrence, mais qui ne sont pas pour autant "gelées". Il cite notamment des organes comme ceux des droits de l'Homme.

Conseil de la concurrence: Benamor interpelle Benkirane

 

"Le conseil de la concurrence doit continuer à agir, car d'autres structures telles le CNDH et la HACA poursuivent leurs actions normalement bien que des réformes aient été introduites dans leurs structures", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors de son point de presse hebdomadaire après le Conseil de gouvernement. Mais, précise-t-il, "nous allons renforcer prochainement les structures de ce Conseil".