Diapo. Centrafique: dernier hommage au Caporal-Chef Abdaljalil El-Zaitouni | www.le360.ma

العربية

Diapo. Centrafique: dernier hommage au Caporal-Chef Abdaljalil El-Zaitouni

Par Younès Tantaoui le 19/05/2017 à 15h25

Un hommage émouvant a été rendu mercredi 17 mai au Caporal-Chef Abdaljalil El-Zaitouni, du contingent marocain, tué par balle le 13 mai dernier, lors de l’attaque de la base opérationnelle de la Minusca à Bangassou ( Sud-Est).

aA

La représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations Uunies en République centrafricaine (RCA), Diane Corner, le Commandant de la force, le Général Balla Keïta, des représentants du corps diplomatique marocain en RCA, des membres du personnel civil, de la force et de police de la Minusca ont, ensemble, rendu, le 17 mai 2017, un hommage au Caporal-Chef Abdaljalil El-Zaitouni, du contingent marocain, tué par balle, le 13 mai 2017, lors de l’attaque de la base opérationnelle de la Mission à Bangassou ( Sud-Est).

 

Diane Corner a qualifié son décès de «sacrifice ultime au nom de la paix», et expliqué que cela «nous rappelle que chaque jour, des hommes et des femmes en tenue risquent leur vie pour défendre les valeurs de notre organisation». Puis elle a présenté ses «sincères condoléances à sa famille», avant d’ajouter que le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a récemment déclaré que les attaques contre les Casques bleus sont considérées comme des crimes de guerre et feront l’objet d’une enquête. 

 

Elle a enfin exhorté les éléments de la force à ne pas laisser ces attaques ébranler leur détermination à mener à bien leur mission et les a conviés à continuer la lutte pour le retour définitif de la paix en RCA.

 

Décrit par ses collègues comme un soldat «dévoué, loyal, discipliné et respectueux», le Caporal-Chef Abdaljalil El-Zaitouni a rejoint le contingent marocain de la Minusca, il y a 25 jours. Agé de 35 ans, il était depuis 13 ans élément de l’armée marocaine. Il laisse une épouse, enceinte de leur premier enfant.

Les contenus liés

Vos réactions