Diplomatie: Madrid s’apprête à nommer un nouvel ambassadeur à Rabat | www.le360.ma

ع
Pedro Sanchez

Pedro Sanchez. 

© Copyright : DR

Diplomatie: Madrid s’apprête à nommer un nouvel ambassadeur à Rabat

Par Mohamed Younsi le 09/07/2018 à 21h32

Kiosque360. Le nouveau gouvernement espagnol, dirigé par le socialiste Pedro Sanchez, s’apprête à nommer un nouvel ambassadeur à Rabat. Cette nomination s’inscrit dans le cadre de la mise en place de la politique étrangère des socialistes, notamment pour servir les axes stratégiques de Madrid.

aA

Arrivé au pouvoir à Madrid après la chute du conservateur Mariano Rajoy, le socialiste Pedro Sanchez, qui vient de mettre en place son équipe gouvernementale, s’apprête à se pencher sur la restructuration de la diplomatie de son pays. Selon Akhbar Al Yaoum, qui rapporte cette information dans son édition de ce mardi 10 juillet, le nouveau président du gouvernement espagnol s’apprête à nommer de nouveaux ambassadeurs dans les capitales stratégiques pour Madrid, à savoir notamment Rabat, Moscou, Paris et Rome. 

 

Citant des médias espagnols proches des services du renseignement de la péninsule ibérique, le quotidien fait savoir que le président du gouvernement espagnol coordonne avec son ministre des Affaires étrangères, Josep Borrel, qui avait présidé le Parlement européen, pour le choix des profils qui occuperont ces postes stratégiques. Et de préciser que l’ancien président du Parlement européen connaît très bien la région et plus particulièrement le Maroc, qu’il a visité il y a une dizaine de jours.

 

Le choix, ajoutent les sources du quotidien, sera donc porté sur une personnalité proche du nouveau gouvernement, en vue de mettre en œuvre ses orientations politiques en matière de diplomatie et de coopération Sud-Sud. Les sources du quotidien avancent, par ailleurs, que l’actuel ambassadeur de Madrid à Rabat, Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, n’aurait pas d’affinités avec les socialistes qui dirigent le pays. Il a été nommé en 2015 par l’ancien président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

 

Pour l'instant, rien n’est officiel. Le gouvernement de Madrid vient à peine de se mettre en place le 7 juin 2018. Ce gouvernement a été formé quand Pedro Sanchez a obtenu le vote de la première motion de censure depuis 1978. L’Exécutif compte 17 ministres dont onze femmes, soit un niveau de féminisation de 65%, un record historique et mondial.