El Omari et Choubani, deux présidents de conseil régional sur un siège éjectable | www.le360.ma

ع
Lahbib Choubani

Lahbib Choubani.

© Copyright : DR

El Omari et Choubani, deux présidents de conseil régional sur un siège éjectable

Par Mohamed Deychillaoui le 10/08/2018 à 00h00

Kiosque360. Les présidents des conseils régionaux sont dans le collimateur de leur opposition interne. Cette dernière compte mettre à profit les retards des projets de développement et les preuves de la mauvaise gouvernance pour éjecter El Omari, Choubani et consorts.

aA

La session d’octobre prochain s’annonce très chaude au sein de certains conseils régionaux dont les présidents sont non seulement contestés en interne, mais appelés à rendre le tablier. D’après des informations rapportées par le quotidien Assabah de ce vendredi 10 août, certains conseillers régionaux ont profité du départ de ces présidents vers le farniente des vacances pour collecter tous les documents prouvant la mauvaise gestion des chantiers de développement dans leurs régions respectives.

 

Parmi ces documents, les conseillers de l’opposition régionale ont surtout mis la main sur les copies des missives de mise en garde adressées aux présidents des conseils régionaux par Zineb El Adaoui, wali-inspecteur général des administrations territoriales au ministère de l’Intérieur. Ces missives ont pointé du doigt de nombreux dysfonctionnements dans la passation des marchés de la Région, et exigé des présidents des explications, pièces comptables et justificatives à l’appui.

 

De même, l’absence des présidents, partis en vacances, a permis à leurs opposants de mettre la main sur les correspondances et remarques adressées par les cours des comptes régionales pour demander des éclaircissements sur de nombreux cas de mauvaise gestion financière, décelés par leurs magistrats au niveau des chantiers de développement jamais réalisés, très en retard, ou concrétisés en deçà des critères de programmation originelle.

 

Plus concrètement Assabah rapporte avoir reçu copie d’un communiqué de l’opposition du PJD au sein du conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, que dirige le PAMiste Ilyas El Omari. Les islamistes du nord fustigent la «faiblesse» du fraîchement débarqué du secrétariat général du Tracteur, accusé de ne pas pouvoir établir un programme de développement clair pour la Région, même si l’autorité de tutelle n’a pas encore sorti les textes régissant clairement les attributions des présidents des conseils régionaux.

 

Or des budgets colossaux ont été engloutis dans ce qui devait être des projets de développement structurants dans la région du nord, mais qui n’ont jamais vu le jour (Tanger Tech, lutte contre l’analphabétisme, transport scolaire en milieu rural, lutte contre les disparités sociales et intra-régionales…).

 

Réponse du berger à la bergère, l’opposition PAMiste au sein du Conseil régional de Draâ-Tafilalet cherche elle aussi à évincer le PJDiste Lahbib Choubani de son piédestal. Il lui est reproché des erreurs de gestion, dont l’achat d’un parc automobile de luxe pour ses besoins personnels et ceux de ses proches collaborateurs, au lieu d’investir tout cet argent dans le sauvetage des oasis, de la mise à disponibilité de l’eau qui se fait très rare dans une région connue pour son stress hydrique… Une mauvaise gestion que le ministère de tutelle a bien évidemment refusé d’avaliser pour cause de violation des lois régissant la régionalisation.