El Othmani se réfère au discours du Trône pour cadrer le PLF2019 | www.le360.ma

ع
Saad Eddine El Othmani

Saad-Eddine El Othmani.

© Copyright : DR

El Othmani se réfère au discours du Trône pour cadrer le PLF2019

Par Mohamed Younsi le 15/08/2018 à 21h36

Kiosque360. Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, s’est référé au dernier discours du Trône pour cadrer l’élaboration de la loi de Finances 2019. Le social tient donc le haut du pavé, suivi de la poursuite des grands chantiers structurants et des réformes en cours.

aA

Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, s’est hautement inspiré des orientations contenues dans le discours royal, adressé à la Nation à l’occasion du 19e anniversaire de l’accession du souverain au Trône, pour mettre au point la loi de Finances 2019.


En effet, les orientations de la feuille de route royale ont été déclinées en quatre grands axes, rapporte le quotidien Akhbar Al Youm dans son édition de ce jeudi 16 août. Il s’agit, précise le quotidien, de la politique sociale, qui s’articule autour de la santé, de l’éducation nationale, du soutien et de la cohésion sociale, de la préservation du pouvoir d’achat des citoyens, de l’emploi et du dialogue social ainsi que de la poursuite des grands chantiers structurants et des grandes réformes lancées, tout en préservant les équilibres macroéconomiques. C’est la matrice qui devra être respectée par les ministres dans l’élaboration de leur politique budgétaire sectorielle.


Sur le volet social, la lettre de cadrage du chef du gouvernement a souligné les urgences qui portent sur le ciblage des subventions octroyées par l’Etat en mettant en place un registre national unifié (RNU), le soutien scolaire, la lutte contre la déperdition scolaire, la refonte du RAMED, la couverture sociale, le lancement de la troisième phase de l’Initiative nationale du développement humain (INDH), la promotion de l’emploi et la préservation du pouvoir d’achat.


Sur le volet des grands chantiers, la lettre de cadrage souligne la nécessité de poursuivre la politique des grands investissements nationaux et étrangers, l’appui au plan Maroc vert, la promotion des secteurs des services et de l’artisanat, l’élaboration d’un plan national pour l’Eau, tout en mettant d’urgence en place des mesures qui s’imposent pour faire face à la pénurie d’eau dans certaines régions.


En matière de réformes, le quotidien cite les chantiers de la justice, tout en consolidant son indépendance et l’accès équitable des justiciables à ses services, la simplification des procédures administratives, la mise au point du plan national pour la démocratie et les droits humains, la concrétisation du chantier de la régionalisation avancée, la réforme de l’Administration publique, la stratégie nationale de lutte contre la corruption et la réforme du système des retraites, tout en assurant sa pérennité. Toutes ces orientations inspirées du discours royal seront appliquées dans le strict respect des équilibres macroéconomiques.