Enseignement: Hassad fait appel aux agents d’autorité pour assurer la réussite de la rentrée | www.le360.ma

ع
Hassad

Mohamed Hassad, ministre de l'Education nationale

© Copyright : DR

Enseignement: Hassad fait appel aux agents d’autorité pour assurer la réussite de la rentrée

Par Mohamed Younsi le 04/09/2017 à 21h25 (mise à jour le 04/09/2017 à 21h40)

Kiosque360. Contrairement aux années précédentes, la rentrée scolaire 2017-2018 s’annonce particulière eu égard aux changements initiés par le ministre de tutelle et à la coordination établie avec les agents d’autorité, pour assurer un bon démarrage des cours.

aA

Environ sept millions d’élèves reprendront le chemin de l’école le jeudi 7 septembre.

Cette année, la rentrée scolaire, malgré la grogne des syndicats, s'annonce sous le signe de l’efficacité, de l’assiduité et du rendement, suite aux ajustements opérés par Mohamed Hassad depuis qu’il a pris les commandes du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

 

En effet, pour assurer le succès de cette rentrée, le ministre aurait misé sur la coordination, avec les autorités locales dans les préfectures et les provinces du pays, pour le suivi sur le terrain, rapporte le quotidien Akbar Al Youm dans son édition de ce mardi 5 septembre. Et de préciser que des gouverneurs ont tenu des réunions avec des directeurs d'écoles, dans certaines préfectures et provinces, en vue de mettre au point tous les préparatifs concernant la rentrée scolaire.

 

A ce propos, le quotidien fait remarquer que Mohamed Hassad compte mettre à profit ses relations avec les agents d’autorité, pour garantir la réussite de cette rentrée.

 

Dans le même sillage, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, qui s’est également penché sur le sujet dans son édition du même jour, affirme que les changements opérés au niveau des manuels et de l’enseignement des langues étrangères devraient, de même, créer l'événement lors de cette rentrée. La publication souligne, à ce sujet, qu'un ensemble de mesures sont prévues pour dynamiser le secteur de l’Education nationale.

 

Parmi ces mesures, poursuit le journal, figure l’enseignement de la langue française à partir de la première année du primaire, afin de familiariser les élèves avec la langue de Molière, utilisée dans d’autres matières du cursus scolaire. De même, l’enseignement de la langue anglaise démarrera à partir de la quatrième année du primaire.

 

En matière d’infrastructures, les salles de cours ne devraient plus accueillir plus de 30 élèves, afin de permettre aux enseignants de travailler dans des conditions pédagogiques saines.

Vos réactions