Exclusif: Le Maroc intéressé par l'acquisition du système de missiles sol-air russe S-400 | www.le360.ma

ع
S400

Système de missiles sol-air russe de type S400.

© Copyright : DR

Exclusif: Le Maroc intéressé par l'acquisition du système de missiles sol-air russe S-400

Par M'Hamed Hamrouch le 12/10/2017 à 12h49 (mise à jour le 12/10/2017 à 13h21)

Le Maroc négocierait l'acquisition des missiles sol-air russes S-400 pour renforcer sa Défense anti-aérienne (DCA), apprend le360, au lendemain de la signature d'un accord de coopération militaire maroco-russe, mercredi 11 octobre, à l'occasion de la visite de Dmitri Medvedev. Révélations.

aA

Le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a annoncé, hier mercredi 11 octobre, à l'occasion de sa visite de travail à Rabat, la décision de son pays de "livrer des produits militaires" au Maroc, sans toutefois préciser la nature de ces produits. Ne vous y trompez pas: il ne s'agirait pas de livraison du fameux sous-marin russe "Amur 1650" de quatrième génération, ni de bombardiers Sukhoï, comme cela a été longuement rapporté par les médias spécialisés dans les questions de Défense. Une source militaire contactée par le360 a balayé du revers de la main ces supputations, précisant que "le besoin réel de l'armée marocaine n'est pas en sous-marins, pas plus qu'en aéronefs de guerre, les appareils acquis auprès des USA, notamment les F16, sont suffisants".

 

Le Maroc et l'Algérie se livrent à une course effrénée à l'armement

 

Selon notre source, qui a souhaité ne pas être citée, "le Maroc serait plutôt intéressé par l'acquisition du système de missiles sol-air russe S-400". Ce système de grande et moyenne portée, sollicité aussi par de grandes puissances militaires comme la Chine et la Turquie, est destiné à abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles éloignées à une distance de 400 km.

 

"Les Russes sont très forts en armement de défense anti-aérienne", fait valoir notre source, "autant que sur le système d'artillerie, notamment les obusiers". "C'est là que le besoin est ressenti le plus par l'armée marocaine, dans sa composante terrestre pour être précis, pour mieux protéger ses frontières terrestres".

 

Maroc-Algérie, pour équilibrer le rapport de force

"Il faut évaluer les besoins d'un oeil stratégique", indique notre source. Et sur ce point, il suffit juste de constater que le voisin de l'Est, l'Algérie, si on en juge par des photos publiées par le blog algérien Secret Difa3, possèderait quatre régiments de missiles sol-air S-400, dont une partie est déployée à sa frontière Ouest avec le Maroc. D'après le même blog, un contrat de livraison des S-400 en Algérie avait été signé en 2014. Une photo d'un camion BAZ-64022 équipé d'une rampe de lancement bâchée confirme en effet la livraison. Selon l'auteur, la photo a été prise au printemps 2015 lors de tests des armes livrées. Toujours selon le blog, l'Algérie devrait en équiper 3 ou 4 régiments (soit 6 à 8 groupes composés chacun de huit batteries).

 

Si ces informations venaient à être confirmées, l'Algerie serait le premier acheteur étranger des missiles russes S-400. Il est donc temps que le Maroc équipe ses forces terrestres de ce type de missiles ultramodernes.

 

 

Vos réactions