Fête de la Sûreté nationale: proximité citoyenne, modernisation et efficacité | www.le360.ma

ع
police11
© Copyright : DR

Fête de la Sûreté nationale: proximité citoyenne, modernisation et efficacité

Par Mohammed Ould Boah le 17/05/2018 à 00h47 (mise à jour le 17/05/2018 à 00h51)

Kiosque360. Le 16 mai 2018 marque le 62e anniversaire de la création de la Direction générale de la sûreté nationale. Un événement sur lequel plusieurs médias sont revenus pour mettre en valeur la proximité du citoyen avec le corps de la police, qui veille sur sa sécurité physique et ses biens.

aA

Toutes les préfectures de police à travers tout le royaume ont fêté, ce mercredi 16 mai, le 62e anniversaire de la création de la Direction générale de la police nationale. L’occasion pour les quotidiens paraissant ce 17 mai de revenir sur le rôle déterminant que joue la police marocaine, que ce soit dans la lutte contre la criminalité ou sa proximité avec citoyen et sa mise en confiance, sans parler de sa capacité d’anticipation pour prévenir les actes terroristes et autres violences en tous genres.

 

C’est ainsi que le quotidien Al Ahdath Al Maghribia met en exergue la fierté et le respect dont jouit l’institution de la sûreté nationale auprès de tous les Marocains, sans parler des pays liés par des accords de coopération sécuritaire avec le Maroc. Ces derniers n’ont d’ailleurs jamais cessé de louer l’efficacité et le professionnalisme de la police marocaine en matière de maintien de l’ordre et de mise en échec de projets terroristes, tant au Maroc que dans les pays amis.

 

La fête du 16 mai constitue, aussi selon Al Ahdath, l’occasion pour la DGSN de faire chaque année un bilan d’étape en matière de réalisations, particulièrement au niveau des stratégies d’ouverture et de proximité avec le citoyen, en vue de le rassurer davantage sur sa sécurité et celle de ses biens. Pour cette année, l’institution de la police a eu à son actif de nombreuses interventions salutaires, particulièrement en matière de démantèlement de cellules terroristes qui ont été mises hors d’état de nuire avant de passer à l’acte criminel.

 

Pour sa part, le quotidien Assabah a assisté aux festivités qui se sont déroulées à Casablanca, où il a suivi le discours prononcé par Abdallah El Ouardi, préfet de police de la métropole. Ce dernier a étalé les nombreuses réalisations durant l’année écoulée, en insistant d’abord sur les efforts visant à instaurer la bonne gouvernance et à moraliser davantage le corps de la police à travers une lutte implacable contre la corruption. Seuls quatre cas ont été relevés, dit-il, ces derniers mois. Ils sont actuellement entre les mains de la justice.

 

Le préfet de la police casablancaise a également mis en exergue les efforts d’ouverture en direction du citoyen, matérialisés à travers l’organisation, cette année, de la 1re édition des Journées portes ouvertes de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) à la Foire de Casablanca. Il a aussi annoncé la construction et la mise en service de plusieurs nouveaux postes et districts de police, pour asseoir cette proximité avec le citoyen tout en s’adaptant à l’urbanisation de plus en plus tentaculaire de la plus grande ville du royaume.