Gouvernance: Laftit met en garde les walis et gouverneurs | www.le360.ma

ع
abdelouafi laftit

Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur.

© Copyright : Le360 : DR

Gouvernance: Laftit met en garde les walis et gouverneurs

Par Amyne Asmlal le 22/12/2017 à 23h28 (mise à jour le 22/12/2017 à 23h48)

Kiosque360. Le ministre de l’Intérieur, qui prépare une deuxième liste d’agents d’autorité qui seront sanctionnés, n’a pas hésité à rassurer ceux qui se conforment à la loi. Dans une visioconférence, il a incité les walis, gouverneurs et caïds à faire du terrain et à se montrer réactifs.

aA

Le ministère de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a été à la fois clair et ferme. Tous ceux qui auront failli à leur mission, seront sanctionnés, a-t-il assuré. Le ministre, qui s’adressait, par visioconférence, à l’ensemble des walis, gouverneurs et autres agents d’autorité, a d’ailleurs rappelé que les dernières sanctions prises contre les agents d’autorité, tous grades confondus, sont conformes à la loi et à la Constitution.

 

Le ministre n’a pas non plus manqué de rappeler la détermination de son département à aller jusqu’au bout dans l’application du principe de corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes, rapporte le quotidien Assabah dans son édition des 23 et 24 décembre.

 


Selon le journal, qui cite des sources du ministère de l’Intérieur, ce département prépare actuellement une nouvelle liste de responsables de l’autorité locale, principalement des walis et gouverneurs, susceptibles d’être sanctionnés. Ces responsables de l’administration territoriale seraient impliqués, notamment, dans des affaires de corruption, de détournement du foncier ou d’avoir tiré indument profit des programmes de développement local. Cela alors que, note le journal, l’une de leurs principales missions est de répondre aux doléances des citoyens, de les écouter et de résoudre leurs problèmes, en plus de statuer sur leurs plaintes et sanctionner, le cas échéant, tout abus de pouvoir.

 


A en croire Assabah, le ministre, tout en exposant la nouvelle politique de son département en la matière, a tenu à clarifier les conditions dans lesquelles des sanctions ont été prises récemment contre plusieurs dizaines d’agents d’autorité. Cette mesure, note-t-il, s’inscrit en droite ligne de l’évolution constitutionnelle et institutionnelle du Maroc, notamment le principe de la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes. Principe qui, insiste le ministre, a d’ailleurs fait constamment l’objet d’instructions royales.

 


Cela dit, le ministre a également profité de cette visioconférence, la première de cette nature, pour lancer un rappel à l’ordre à tous les agents de l’autorité quels que soient leur grade et le niveau de leurs responsabilités. Il a insisté notamment sur l’assiduité et surtout la présence sur le terrain et l’interaction avec les citoyens. Il les a appelés à faire montre de réactivité pour éviter que de simples incidents ne se transforment en dérapages incontrôlés. Un agent d’autorité, précise le ministre, ne doit pas se cloîtrer dans son bureau et se limiter à donner des ordres. En outre, le ministre a appelé ces responsables à faire montre d’initiative tout en sachant que, tant que leurs décisions sont conformes à la loi, ils n’auront rien à craindre et que l’Etat n’hésitera pas à les encourager et à les soutenir.   

 

Le ministre a, par ailleurs, incité les walis, gouverneurs et autres agents d’autorité à veiller au bon déroulement des festivités de fin d’année. Il les a appelés à intervenir rapidement en cas d’incident et à fluidifier l’échange d’informations.