Gouvernance locale: des présidents de commune démis de leurs fonctions | www.le360.ma

ع
Cour des comptes
© Copyright : DR

Gouvernance locale: des présidents de commune démis de leurs fonctions

Par Mohamed Younsi le 12/03/2018 à 20h41

Kiosque360. Plusieurs présidents de communes urbaines et rurales seront démis de leurs fonctions dans les prochains jours. Les sanctions ont été prises sur la base des rapports établis par l’Inspection générale de l’Administration territoriale (IGAT) et les magistrats de la Cour des comptes.

aA

Le ministère de l’Intérieur rendra publique, dans les prochains jours, la liste de présidents de communes rurales et urbaines, démis de leurs fonctions pour gestion frauduleuse. Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, qui rapporte cette information dans son édition de ce mardi 13 mars, ces sanctions ont été prises sur la base des rapports établis par des équipes de l’Inspection générale de l’Administration territoriale (IGAT) et des magistrats de la Cour des comptes. Ces derniers, précisent les sources du quotidien, ont passé au peigne fin, dans le cadre de leur mission et de leurs compétences, la gestion de plusieurs communes urbaines et rurales et remis les rapports d’audit au ministère de l’Intérieur.

 

Des dysfonctionnements ont ainsi été relevés en matière d’octroi des marchés publics, financés généralement par le Fonds d’équipement communal (FEC), précisent les sources du quotidien. Autant dire qu’un véritable séisme secouera incessamment les collectivités locales dans les différentes régions du royaume, notamment quant aux principes de bonne gouvernance et de la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes.

 

En effet, depuis la mise en application de ce principe constitutionnel, des présidents de commune ont déjà été sanctionnés, comme d’autres élus ont été écartés de la gestion de la chose locale. Bien plus, leurs dossiers ont été transférés devant la justice pour répondre de leurs crimes financiers. Il faut dire que, dans ce sillage, plusieurs autres têtes pourraient tomber, d'autant que le département de tutelle envisage de multiplier les missions d’inspection et de contrôle durant cette année.