Gouvernement: El Othmani face au bilan des 100 premiers jours | www.le360.ma

ع
El Othmani gouvernement
© Copyright : Dr

Gouvernement: El Othmani face au bilan des 100 premiers jours

Par Amyne Asmlal le 10/09/2017 à 22h01

Kiosque360. Le bilan d’étape du gouvernement sera décliné selon cinq axes: politique, gestion, économie, société et diplomatie. El Othmani mettra l’accent sur les actions à caractère social et économique.

aA

Saâd-Eddine El Othmani présentera, ce lundi, le bilan d’étape de ses cent premiers jours. Or, affirme le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition du 11 septembre, il est à se demander quel bilan il compte défendre, eu égard au faible rendement législatif de ces quatre derniers mois.

 

Pour le quotidien, réputé proche du PJD et, plus précisément, du clan Benkirane, en 19 conseils de gouvernement tenus depuis sa nomination, l’Exécutif n’a adopté que six projets de lois fondamentaux. Son bilan en la matière est plutôt dominé par des décrets portant, le plus souvent, application des textes de lois déjà adoptés sous l’ancien gouvernement. Le quotidien en fait d’ailleurs une longue liste.

 

Le journal, qui cite le porte-parole du gouvernement et ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, Mustapha El Khalfi, indique que le bilan d’étape du gouvernement sera décliné en cinq axes: politique, gestion, économie, société et diplomatie. Selon la même source, les principales réalisations du gouvernement sont, entre autres, la généralisation de la bourse aux stagiaires de la formation professionnelle, la baisse des prix de 135 médicaments et l’inauguration de plusieurs centres hospitaliers. Le bilan de la commission nationale de l’investissement, le lancement de la stratégie nationale pour l’emploi et les nouvelle dispositions concernant la légalisation des documents et de la signature, seront également mis en avant comme des réalisations du gouvernement.  

 

Le journal affirme, par ailleurs, avoir demandé à plusieurs ministres de citer les réalisations importantes de ces quatre derniers mois, sans recevoir de réponses concluantes. Une source au gouvernement, citée par Akhbar Al Yaoum, affirme simplement que le gouvernement considère comme honorable le bilan des quatre derniers mois et que l’essentiel, dans cet exercice, est de lancer un débat national public sur l’action du gouvernement.

 

Par ailleurs, note le journal, le chef du gouvernement a décidé de présenter le bilan d’étape de son équipe devant la presse et non sous la coupole du Parlement. En agissant de la sorte, estiment certains députés, dont le parlementaire PAM Abdellatif Ouahbi, le chef de l’Exécutif fait peu de cas de l’institution législative. Le parlementaire en question, cité par le journal, voit d'ailleurs l’action de l’Exécutif, pendant les quatre derniers mois, comme une série d'échecs. Il cite, pour exemple, le processus de transferts de la tutelle du Parquet du ministère de la Justice au procureur général du Roi près la cour de la Cassation, ce que le député considère, d’ailleurs, comme une atteinte au principe de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes.

 

Le journal estime, en outre, que le gouvernement El Othmani n’a pas donné suite au projets de lois préparés par le gouvernement sortant et traitant, principalement, de la réforme de la Justice.

 

Vos réactions