Gouvernement El Othmani II: et si le MP passait dans l’opposition? | www.le360.ma

ع
laenser el othmani
© Copyright : dr

Gouvernement El Othmani II: et si le MP passait dans l’opposition?

Par Moncef El Fassi le 16/11/2017 à 23h06

Kiosque360. Les tractations pour le remaniement ministériel sont en suspens. Grosse nouveauté, le Mouvement populaire pourrait passer dans l’opposition.

aA

«El Othmani suspend les tractations pour former un nouveau gouvernement». C’est le titre en Une, de ce vendredi 17 novembre, du quotidien Assabah qui s’intéresse à l’évolution du processus des tractations pour le remaniement qui devrait chambouler l’actuel Exécutif.


Selon ce journal, les tractations menées par El Othmani sont au point mort. Et pire: le MP pourrait claquer la porte de l’actuelle coalition qui réunit, en plus du PJD, le RNI, l’USFP, le MP, l’UC et le PPS. 


Citant Mohamed Moubdie, membre dirigeant de la Haraka, Assabah affirme que le MP se dit disposé à «se sacrifier pour le bien de la Nation». Avec ou sans le MP dans la prochaine configuration du gouvernement, Saâd-Eddine El Othamani devra aussi compter avec la position de l’USFP.


Selon Assabah, les socialistes seraient devenus boulimiques en revendiquant plus que les deux ministères qui lui avaient été octroyés (Fonction publique et MRE).


Mais, souligne Assabah, tout dépendrait des décisions du congrès national du PJD fin décembre. A cette date, on saura si, oui ou non, Abdelilah Benkirane aura droit à un troisième mandat à la direction du PJD. Une reconduction, ou non, qui va à coup sûr changer la donne politique dans le royaume.


Rappelons que le Conseil national (Parlement) du PJD se tient ces 25 et 26 novembre. Cette instance de décision du parti islamiste devra surtout trancher quant à l’amendement de l’Article 16 des statuts qui empêchent un SG de briguer plus de deux mandats de suite.