Grave rixe au Parlement: l'image du PAM et du RNI sévèrement écorchée | www.le360.ma

ع
Lebbar
© Copyright : Brahim Taougar - Le360

Grave rixe au Parlement: l'image du PAM et du RNI sévèrement écorchée

Par Mohamed Chakir Alaoui le 02/08/2017 à 22h41 (mise à jour le 03/08/2017 à 09h56)

Kiosque360. On espérait voir les élus montrer un peu plus de respect des valeurs politiques. Un vœu pieux vite parti en fumée, deux grands partis, soit le PAM et le RNI, ayant eu, mardi 1er août, une violente dispute dans l'enceinte du Parlement.

aA
Une joute verbale a opposé le député PAMiste Aziz Lebbar et le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid. Lors de cet affrontement, et pour ne rien arranger, le député Abdellatif Ouahbi, également PAMiste, est venu à rescousse du trublion élu et homme d'affaires de Fès, Aziz Lebbar.
 
 
Une première violente dispute avait déjà éclaté lundi dernier, en pleine réunion de la Commission des finances, lorsque Mohamed Boussaid, écrit Al Khabar dans sa livraison de ce jeudi 3 août, s'était adressé à Aziz Lebbar en ces termes: "Je vais t'attaquer et t'esquinter". Pourquoi une telle verve? Le journal n'en donne pas les raisons, se contentant d'émettre des suppositions.
 
 
La dispute "entre le RNI et le PAM" aurait pu s'arrêter là si Abdellatif Ouahbi, député du PAM connu par ses sorties tonitruantes, n'en avait profité, le lendemain, lors de la session plénière de la Chambre des représentants, pour revenir sur ce qu'il considère comme une "attitude humiliante et inacceptable" du ministre Mohamed Boussaid. L'intervention de Ouahbi, qui a confirmé les faits au le360, a provoqué un "soulèvement immédiat des députés du RNI". Le président du groupe parlementaire du RNI-UC, Taoufik Kamil, a réagi en révélant sous l'hémicycle, toujours selon Al Khabar, que Aziz Lebbar aurait déclaré à de tierces personnes que "les députés du PAM avaient reçu pour instructions de pousser dans leurs derniers retranchements les députés du RNI, sans exclure leurs ministres". 
 
 
Le quotidien avance l'hypothèse selon laquelle Mohamed Boussaid n'aurait pas apprécié que le député PAMiste se dérobe aux obligations fiscales (le quotidien parle de 230 millions de DH). Une autre hypothèse concernant le différend entre les deux hommes est également évoquée. "Aziz Lebbar aurait menacé Boussaid de révéler des irrégularités que l'argentier aurait commises quand il était wali de la région d'Agadir".
 
 
Cette histoire nous rappelle la violente rixe qu'avait eue Lebbar, en 2014, avec Hamid Chabat, dans l'enceinte même du Parlement, rappellent les observateurs.

Vos réactions