Guerguerat: l'armée algérienne encourage le Polisario dans la voie de l'escalade | www.le360.ma

ع
ANP Armée sahraouie

Le vice-ministre algérien à la Défense, Gaïd Salah, l'ex-chef du Polisario Mohamed Abdelaziz (à qui ce forum est dédié) et le soi-disant "ministre sahraoui de la défense", Abdullahi Lehbib.

© Copyright : dr

Guerguerat: l'armée algérienne encourage le Polisario dans la voie de l'escalade

Par Ziad Alami le 10/03/2017 à 18h23 (mise à jour le 10/03/2017 à 18h31)

Le chef d'état-major de l'armée algérienne Gaïd Salah prévoit, ce samedi 11 mars, un forum militaire conjoint avec "l'armée sahraouie". Objectif: "échange d'expériences entre les deux armées"!, annonce une source sahraouie. Un nouveau palier dangereux franchi dans l'escalade anti-marocaine.

aA

Rappelez-vous: le chef du Polisario, en visite samedi 4 mars dans la localité de Bir Lahlou, située dans la zone tampon, remettait un lot d'équipements militaires et d'armes à ses milices armées, offerts par l'armée algérienne à la soi-disant "armée sahraouie".

 

Nous avions alors indiqué qu'Alger voulait, par ce geste, pousser le Polisario à "maintenir la tension à Guerguerat", contre la volonté du SG de l'ONU, Antonio Guterres, et à travers lui toute la communauté internationale. Une semaine plus tard, revoilà un nouveau palier encore plus dangereux franchi par Alger dans la voie de cette escalade. Selon une source militaire sahraouie, citée par un site séparatiste qui sert de porte-voix au Polisario, "un forum militaire conjoint entre l'Armée de libération nationale algérienne et l'armée sahraouie se tiendra, ce samedi 11 mars, sous la présidence du chef d'état-major de l'ANP, le général Gaïd Salah".

 

Alger livre des armes au Polisario pour maintenir la tension à Guerguerat

 

Motif invoqué pour ce curieux "forum militaire conjoint"? "L'échange d'expériences entre l'armée algérienne et l'armée sahraouie"! Un motif qui n'est pas sans laisser perplexe. En quoi "l'expérience" d'une poignée de soldats qui n'ont pas tiré une seule balle depuis plus d'un quart de siècle peut-elle être utile à l'ANP, classée, à tort ou à raison, deuxième plus grande armée dans le monde arabe et en Afrique, 26ème armée au monde, sans oublier, côté défense, ce 20ème plus gros budget militaire au monde (près de 11 milliards de dollars vampirisés par l'armée algérienne)!.

 

Le chef de l'armée algérienne, Gaïd Salah, fait campagne pour succéder à Abdelaziz Bouteflika

 

Bien malin celui qui serait capable de percer le mystère de cet "échange d'expériences" entre une armée conventionnelle et des milices non structurées, rompues plutôt au gangstérisme qu'aux stratégies enseignées dans les écoles militaires. Parler d'"échange d'expériences" est de toute évidence une absurdité. Alors, quel pourrait être le vrai motif dudit "forum militaire conjoint"?

 

Il ne fait aucun doute qu'Alger exhorte le Polisario à accentuer l'escalade anti-marocaine, ignorant tous les appels à la retenue adressés par le tout nouveau SG de l'ONU, Antonio Guterres, et à travers lui toute la communauté internationale. 

 

Par ce forum, auquel est présent le chef de l’état major de l’armée algérienne himself, Alger signifie non seulement qu’elle encourage le Polisario dans ses provocations, mais qu’elle peut le cas échéant lui apporter un soutien militaire. En tout état de cause, par cette rencontre dans une conjoncture marquée par une tension extrême à Guerguerat, Alger prouve les limites et les déboires de sa diplomatie.

 

Apparemment, la seule voix encore audible chez le voisin de l’est est celle de Gaïd Salah et de l’armée qu’il dirige. Ce général ne rate aucune occasion pour occuper l’espace face à un Bouteflika invisible dont il convoite le poste. Il n’y aucune limite à son ambition de devenir le sixième président de république démocratique d’Algérie. Il peut mettre la région à feu et à sang pour arriver à ses fins.

Vos réactions