Ilyas El Omari fait chou blanc dans le développement de la Région du nord | www.le360.ma

ع
Ilyas El Omari
© Copyright : Dr

Ilyas El Omari fait chou blanc dans le développement de la Région du nord

Par Mohammed Ould Boah le 13/03/2018 à 23h47 (mise à jour le 14/03/2018 à 10h19)

Kiosque360. Mais pourquoi Ilyas El Omari, président du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a-t-il échoué dans la mise en œuvre du plan de développement de la Région du nord? Ces ratages criants s’expliquent en fait par l’amateurisme dont fait preuve en gestion le patron provisoire du PAM.

aA

L’Etat peut-il rester les bras croisés face à la situation qui prévaut dans la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, où le plan de développement local est quasiment à l’arrêt, en raison de ce que le quotidien Al Akhbar, ce 14 mars, appelle les décisions improvisées et unilatéralistes du président du Conseil régional, Ilyas El Omari?

 

En effet, selon des sources locales qui se sont confiées au journal arabophone, il est clair que l’actuel secrétaire général du PAM a complètement raté sa mission, en échouant totalement dans la mise en œuvre du plan de développement de la région dont il préside aux destinées. Pire, pour cacher son échec, il a englouti des budgets énormes dans des secteurs qui sont normalement du domaine du gouvernement, comme la santé et l’éducation. Cet empiètement sur les prérogatives du gouvernement El Othmani est vu comme une tentative politicienne de fuite en avant, à travers laquelle il s’approprie la réussite dans des domaines gérés directement par les services extérieurs de l’administration centrale.

 

Surtout qu’au lieu de s’occuper du désenclavement des zones rurales ou montagneuses, qui manquent de tout à cause de l’absence de routes, ou de s’attaquer à la pauvreté et à la marginalisation dont souffrent d’importantes franges des populations de la région du nord, Ilyas El Omari s’est lancé dans une politique de partenariats avec certaines entreprises bien ciblées. Signant des contrats inopportuns par ci et par là, il parvient toujours à les faire voter à l’unanimité par son Conseil régional, sans aucune discussion ni contrôle.

 

Al Akhbar explique cela par le fait qu’El Omari a réussi à faire taire son opposition, représentée au sein du Conseil régional par les conseillers PJD, en lui octroyant de nombreux avantages indus, comme la récente distribution de véhicules neufs, censés être des voitures de service, mais dont l’usage s’est avéré être strictement dédié aux besoins personnels desdits conseillers. Autant dire que le même grabuge qu’il sème actuellement au sein du parti du tracteur, il l’a cloné en mode de gestion de l’une des Régions les plus stratégiques du pays.