Indemnités des parlementaires: la «fatwa» du ministère des Finances | www.le360.ma

ع
Parlement
© Copyright : dr

Indemnités des parlementaires: la «fatwa» du ministère des Finances

Par Amyne Asmlal le 03/02/2017 à 23h09 (mise à jour le 03/02/2017 à 23h17)

Kiosque360. Pour restituer les indemnités perçues pour leurs trois derniers mois d’inactivité, les députés devront saisir le ministère des Finances. Il s'agira d'établir un ordre de recettes en vue d’effectuer un don, en leur nom, au profit de l’Etat.

aA

Le PAM a annoncé, il y a quelques jours, que ses 102 députés étaient prêts à restituer les indemnités perçues pour les trois derniers mois où ils n’ont pas travaillé. Depuis, écrit le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition du week-end des 4 et 5 février, c'est le cafouillage. En effet, personne ne savait comment rendre cet argent, affirme le journal.

 

Ainsi, le ministère de l’Economie et des Finances est intervenu pour indiquer la procédure à suivre. Les députés du parti désireux de rendre ces indemnités, qu’ils considèrent comme indues, devront donc adresser une demande au ministère en utilisant un formulaire-type mis à leur disposition par la direction du parti.  

 

Concrètement, les députés demandent aux services du ministère des Finances d’établir un ordre de recettes en vue d’effectuer, au profit de l'Etat, un don d'un montant de 81.000 DH, soit l’équivalent des indemnités qu'ils ont perçues entre le 15 octobre 2016 et le 15 janvier 2017.

 

Le PAM s’est engagé à publier la liste des députés qui auront reversé leurs indemnités à l’Etat. Par ailleurs, le parti a fixé le délai de cette opération au 13 février, précise le journal qui ajoute que plusieurs élus du même parti pressent leur groupe parlementaire de présenter une proposition de loi portant sur la réforme de la retraite des parlementaires. Les députés, principalement les jeunes élus sur la liste nationale, appellent les autres parlementaires à œuvrer pour mettre fin à cette «rente politique».

Vos réactions